Android en tête des OS mobiles aux Etats-Unis

OS mobilesRéseauxSmartphones

14,7 millions de smartphones ont été vendus aux États-Unis au 2e trimestre dont près de 5 millions sous Android. L’offre de Google affiche une croissance de 886% sur un an.

Le premier système d’exploitation mobile au second trimestre 2010 outre-Atlantique s’appelle Android, rapporte le cabinet de recherche Canalys. Sur la base des résultats du 2e trimestre, la part de marché de l’OS mobile de Google connaît une croissance annuelle de… 886%. Les mauvaises langues, celles qui se gaussaient de l’échec du Nexus One peuvent aller revoir leur copie. La stratégie du moteur de recherche se révèle payante, un milliard d’ applications téléchargées à l’appui.

Android (34%) s’impose en effet devant le système Blackberry de RIM (32,1 %) et l’iOS d’Apple (21,7 %). Dans un marché des smartphones en progression de 64% dans le monde entier et de 41% aux États-Unis sur un an au 2e trimestre 2010, Android ne pouvait que progresser. D’autant que, sorti fin juin, les ventes de l’iPhone 4 n’ont pas vraiment pesées dans les résultats. Et les futurs terminaux sous Windows Phone 7 ne sont pas attendus avant octobre prochain.

Mais visiblement aidé du « plus gros opérateur mobile, Verizon Wireless, [qui] a fait la promotion d’appareils haut de gamme fonctionnant sous Android comme les Droid de Motorola et d’HTC. [Les produits sous Android] ont été bien reçus par le marché», explique le cabinet d’études. En plus de HTC et de Motorola, Android se retrouve aussi chez de nombreux autres constructeurs dont Samsung, LG et Sony Ericsson.

Cette multiplicité de constructeurs présents dans l’escarcelle de Google est, sans conteste, un gros avantage. Constructeurs pour certains en très bonne place dans les ventes mondiales de téléphones mobiles (300 millions vendus au 2e trimestre 2010). Ainsi, Samsung et LG sont respectivement 2e et 3e vendeurs mondiaux avec des parts de marché de 20,7% et de 10% derrière Nokia, largement en tête avec 36,1% des parts, selon Strategy Analytics.

Prochaine étape pour Android, investir le haut du podium dans la zone Asie-Pacifique, région où les smartphones sous Android ont déjà une bonne progression, rapporte TY Lau de Canalys. La Chine est d’ailleurs le deuxième plus grand marché de téléphones «intelligents» au second trimestre 2010 totalisant 11% du total mondial des ventes de smartphones. On comprend mieux pourquoi Google soigne ses relations (néanmoins tendues ) avec les autorités chinoises…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur