Apple : trois futurs Mac pourraient être équipés de coprocessseurs ARM

ComposantsMacPoste de travail
apple-trois-mac-processeurs-ARM

Dans le courant de l’année, Apple pourrait lancer trois nouveaux ordinateurs Mac équipées de nouvelles puces à technologie ARM.

Apple a initialement conçu ses propres SoC avec processeur basé sur une technologie ARM pour ses modèles iPhone puis iPad.

Mais, la firme de Cupertino désirerait bien faire rejaillir son expérience dans les System on Chip dans un spectre élargi de sa gamme de produits. C’est déjà le cas avec les AirPod, le HomePod et même certains Mac qui intègrent des puces à technologie ARM.

La tendance pourrait se confirmer avec le lancement de trois modèles Mac en 2018 intégrant de telles puces, selon Bloomberg. Plus précisément, il s’agirait de coprocesseur à technologie ARM. Cela signifie donc que les ordinateurs seront toujours équipés de processeurs signés Intel.

La firme dirigée par Tim Cook a d’ores déjà fait ses premiers pas en la matière. Elle a en effet développé la puce T1 qui équipe certains MacBook Pro afin de gérer le capteur Touch ID (pour le déverrouillage et d’autres types de validation) ainsi que le Touch Bar, la barre tactile à écran OLED qui permet d’accéder à des fonctions contextuelles.

Il s’agit d’un gage de sécurité pour l’aspect biométrie puisque c’est un élément sécurisé de la puce T1 qui stocke les points de l’empreinte digitale, et non la mémoire de masse du Mac.

L’iMac Pro va encore plus loin avec l’exploitation de la puce T2 qui chapeaute de nombreuses fonctionnalités, telles que le contrôle des haut-parleurs stéréo, du microphone interne, des ventilateurs, de l’appareil photo et du stockage interne.

La puce est également en mesure de chiffrer en temps réel les données et valide l’intégrité du système au démarrage avant de passer la main au CPU Intel.

Les Mac “élus” pourraient bénéficier du nouveau coprocesseur seraient donc au nombre de trois.

On sait qu’Apple élabore un nouveau Mac Pro qui fait donc figure de candidat. Les deux autres ordinateurs seraient des ordinateurs portables.

Selon les spéculations, il pourrait s’agit d’un nouveau MacBook 12 pouces d’un nouveau MacBook Air (même si la rumeur d’un abandon par Apple de cette gamme MacBook court).

Reste également à savoir ce que ces puces custom prendront précisément en charge. Les aspects sécurité et gestion de l’énergie devraient sans doute entrer en ligne de compte. En effet, ce coprocesseur pourrait bien gérer des tâches nécessitant une faible puissance qui sont actuellement traitées par le processeur Intel.

En novembre dernier, il était entrevu la possibilité que de futurs iMac Pro pourraient être équipés des SoC A10 Fusion (puce qui équipe les iPhone 7) pour une exploitation toujours active de l’assistant vocal Siri.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur