Atos et Deutsche Telekom pourraient créer une société commune

Cloud

Une association serait plus probable qu’un rachat du français par l’allemand

Le 23 août dernier, le journal allemand

Handelsblatt évoquait des discussions au sein du directoire de T-Systems, filiale services informatique de Deutsche Telekom, pour le rachat d’Atos Origin. Une rumeur qui a généré moult spéculations sur le titre de la SSII française, quatrième société de services informatiques européenne avec un chiffre d’affaires de 5,3 milliards d’euros en 2004. Aujourd’hui, le Financial Times Deutschland évoque d’autres solutions comme celle de la création d’une société commune plutôt qu’un rachat pur et simple. T-Systems pourrait également être intégré en partie ou en totalité dans Atos. En retour, l’opérateur allemand prendrait une participation dans le français. Ces pistes n’ont pas été commentées par les protagonistes de cette affaire ce qui laisse présager de nouveaux ‘coups de chaud’ en bourse. Atos Origin est sur une pente ascendante et a de quoi séduire. Ses activités en Allemagne et en Europe de l’Est sont importantes. Un rapprochement avec SBS, filiale de Siemens pour les services informatiques, avait déjà été évoqué en mars dernier. Une éventuelle alliance avec le groupe allemand créerait le numéro deux des services en Europe derrière IBM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur