Avaya est-il à vendre ?

Régulations

L’équipementier télécoms pourrait être la cible de fonds d’investissement

Une nouvelle mega-acquisition dans le secteur des équipementiers télécoms se profile-t-elle à l’horizon ? Selon des rumeurs insistantes, tout ou partie de l’américain Avaya, concurrent de Cisco, pourrait être racheté prochainement. Deux éléments plaident pour ce scénario.

D’abord, une réunion avec des analystes financiers qui devait avoir lieu ce jeudi a été reporté sans raison. Il n’en faut pas plus pour relancer les spéculations.

Ensuite, une note récente de Merrill Lynch estime que l’entreprise spécialisée dans les migrations vers le VoIP est une proie idéale, notamment pour un fonds d’investissement. Avaya n’a pas de dettes et génère un fort cash-flow, deux atouts de taille.

L’équipementier pourrait également intéresser Cisco ou Nortel, selon des sources proches du dossier. Des discussions non abouties avec Nortel auraient d’ailleurs déjà eu lieu pendant le mois de mai.

Pour autant, le morceau serait difficile à avaler. La capitalisation boursière de l’entreprise dépassait ce lundi les 6 milliards de dollars. Le groupe a réalisé en 2006 un chiffre d’affaires de 5,1 milliards de dollars (+4%) pour un bénéfice net de 201 millions (contre 921 millions en 2005).

Rappelons qu’en janvier dernier, Avaya a déboursé 144 millions de dollars en ‘cash’ pour s’offrir Ubiquity Software. Cet éditeur fournit un logiciel pour le développement d’applications sous protocole d’initiation de session (SIP).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur