Avec Vanish, les messages on-line ne laissent plus de traces

Sécurité

Vanish ou comment se prendre pour un agent secret ? Des universitaires américains viennent de mettre au point cette technique qui permet aux messages envoyés de s’auto-détruire.

« Ce message s’autodétruira dans 5, 4, 3… » Vanish (disparaître en anglais) n’est pas un dérivé de Mission Impossible mais une extension de Firefox. Créée par des chercheurs de l’Université de Washington (University of Washington), cette technique de chiffrer des données et de s’assurer de leur autodestruction passé un certain temps.

« Pas vu, pas pris »

Pour envoyer un message qui s’autodétruira, pas besoin de formules magiques ni même de codes d’accès. Il suffit de télécharger l’extension puis de cocher, une fois le message ou le commentaire écrit, l’option de cryptage Vanish et le tour est joué ! A condition toutefois que le destinataire utilise lui aussi Vanish et qu’il consulte le message avant qu’il ne s’autodétruise.

S’il ne s’agit pour le moment que d’une version expérimentale, elle semble bien fonctionner. Le message « disparaît » bel et bien huit heures après son envoi voire plus si son auteur le désire.

Evolution des menaces véhiculées par la messagerie en 2010 L’année à venir sera marquée par des évolutions en matière de gestion de la sécurité informatique : certaines ne seront que la continuité de tendances amorcées début 2009, alors que d’autres seront les avatars de problèmes anciens. Téléchargez gratuitement le livre blanc Websense.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur