Baisse des ventes de musique, le numérique sauve les meubles

Cloud

L’IFPI, la fédération internationale de l’industrie phonographique, annonce un recul de 3% des ventes globales de musique dans le monde en 2005, à 21 milliards de dollars

Les ventes de disques sont toujours en panne en 2005, malgré un effort, tardif, des éditeurs pour mettre en place des offres de téléchargement légales, conçues pour contrer le phénomène du piratage et du P2P.

Cette érosion survient malgré une forte hausse des recettes issues du téléchargement légal, qui ont généré 1,1 milliard de dollars l’an dernier (lire nos articles). Mais l’explosion du numérique ne compense pas encore le repli des ventes physiques. Ce qui ne saurait tarder… Forrester table sur des ventes en ligne de 4 milliards de dollars en 2011. Les ventes de CD et de DVD ont reculé de 6,7% en valeur et de 8% en volume en 2005. Grâce au numérique, la baisse globale n’atteint que 3% dans le monde. Les ventes de CD ont reculé de 6% à 17 milliards de dollars, celles de DVD de 4% à 1,54 milliard, alors que les autres formats, comme la cassette vidéo ou le vinyle, sont en chute libre, à -30%. Les “singles” ont pour leur part vu leurs ventes progresser de 75%, en partie parce que ce format se décline dorénavant prioritairement sous la forme digitale, notamment pour le téléchargement mobile. Le CEO de l’IFPI John Kennedy a déclaré : “Le marché de la musique est en train de se transformer en une économie à plusieurs visages. Les consommateurs achètent différemment. Il est encourageant de constater que les pays ayant les meilleures ventes via le numérique signent également les meilleures performances sur l’ensemble du marché. Par exemple au Japon les ventes faites par l’intermédiaire du numérique ont permis de rattraper la chute des ventes de musique sur support physique et d’autres marchés vont suivre. En 2006 nous nous attendons a ce que les ventes en ligne continuent de progresser, notamment grâce à de nouveaux services qui vont attirer les mélomanes vers le marché du numérique. D’ailleurs, les membres de la fédération utilisent tous des formats numériques.” Qui sont les best-sellers de 2005 ?

L’IFPI a également publié le classement des 10 meilleurs ventes d’albums en 2005. En tête le groupe britannique Coldplay, édité par EMI, suivi de trois albums publiés par Universal, ceux de Mariah Carey, du rappeur américain 50 Cent et du groupe de hip-hop Black Eyed Peas.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur