Bientôt 4 millions de .eu

Cloud

Au troisième trimestre, l’Eurid comptait 3,4 millions de domaines en .eu. L’extension européenne attire surtout les nouveaux arrivants de l’Union européenne.

Ouvert commercialement en avril 2006 (après une période de pré-enregistrement ouverte en décembre 2005), le .eu alimente désormais 3,41 millions de domaines au troisième trimestre 2011, selon le rapport d’Eurid, le registre Internet de l’extension européenne. En un an, l’enregistrement d’adresses web en .eu a bénéficier d’une croissance de 5,2  %. Ce qui n’est pas négligeable mais reste décevant pour une extension de domaine symbolisant une puissance (même en crise) comme l’Europe. Le .eu est neuvième sur l’échelle des TLD (domaines de premier niveau) derrière la Russie (3,46 millions) ou les Pays-Bas (3,66 millions) mais devant le .fr (2,1 millions de domaines) qui, néanmoins, croît plus vite (17  % en un an).

Avec respectivement 18, 13 et 12  % de croissance trimestrielle, la Bulgarie, la Lituanie et la Roumanie sont les pays qui tirent le plus vers le haut le .eu. « Ces chiffres de croissance très positifs indiquent que les nouveaux pays de l’Union ont, en particulier, adopté les noms de domaine .eu, commente Marc Van Wesemael, directeur général d’EURid. Le troisième trimestre 2011 a été excellent : c’est le pourcentage de nouveaux enregistrements de noms de domaine .eu le plus élevé depuis cinq ans pour cette même période de l’année. » Selon lui, la progression du .eu démontre clairement que l’image de l’Europe reste positive au sein des entreprises, principales dépositaires du domaine en question.

L’ogre allemand

Classement des 10 premier TLD
Le .eu se classe 9e parmi les 10 premiers domaines de premier niveau.

Certes mais il est plus facile de progresser quand on part de zéro. De fait, la Bulgarie compte moins de 23 000 enregistrements, moins de 19 000 pour la Lithuanie et près de 31 000 pour la Bulgarie. En comparaison, le champion allemand (qui se dirige vers le 1,1 million d’adresses en .eu) fait figure d’ogre. La France (308 000) se situe dans le bloc de tête avec les Pays-Bas (472 000), la Pologne (220 000) et l’Italie (207 000).

Il n’en reste pas moins que l’extension .eu poursuit sont ascension. A l’heure de l’écriture de ces ligne, le compteur de la page des statistiques de l’Eurid affiche plus de 3,49 millions d’enregistrements. Les 4 millions comme cadeau de Noël avant 2012 ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur