Black Duck Software fait le point sur les licences ‘open source’

Logiciels

Selon une étude conduite par Black Duck Software, la licence GNU GPL est la reine du monde des logiciels open source.

Après avoir estimé la valeur de l’écosystème Linux, Black Duck Software lance la première phase d’une vaste étude portant sur les licences les plus utilisées dans le secteur des logiciels libres.

Sans surprise, la GNU GPL 2.0 domine largement, avec 50,01 % d’utilisation. Plus permissive, la GNU LGPL 2.0 remporte 9,62 % des suffrages. Elle est utilisée essentiellement dans le cadre de projets devant être liés par la suite à d’autres logiciels, lesquels ne seront pas forcément sous licence open souce. Bref, elle est particulièrement populaire dans le domaine des librairies.

La GNU GPL 3.0 n’est adoptée que par 5,14 % des projets (0,41 % pour la LGPL 3.0). C’est peu pour cette licence qui – il est vrai – se durcit avec cette nouvelle mouture. Conséquence directe de ce choix, elle ne peut remplacer directement la GPL 2.0. Les projets massifs peinent ainsi à adopter cette version. Par contre, elle est largement utilisée dans le cadre de nouveaux projets, où sa croissance est rapide.

Vous noterez enfin la bonne tenue de l’Artistic License (8,69 %), qui reflète l’excellente santé du monde Perl. La plupart des autres licences sont liées plus ou moins spécifiquement à certains projets : Apache, Eclipse, Mozilla, PHP, Ruby, etc. Les licences BSD et MIT se démarquent toutefois : génériques et permissives, elles sont relativement populaires (10,14 % des projets), même si elles s’attirent parfois les foudres des puristes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur