BlackBerry App World 2.0 supporte désormais les achats par carte de crédit

Réseaux

La nouvelle version de la vitrine applicative des BlackBerry renforce sa sécurité avec l’introduction d’un nouveau système d’identification.

Le lancement de BlackBerry App World 2.0 se confirme chez Research in Motion (RIM) après un avant-goût donné dès le mois de juin. La place de marché des applications compatibles avec les smartphones BlackBerry propose de nouvelles fonctionnalités en termes de paiement, de recherche d’applications et d’identification. Celles-ci sont mises en priorité à disposition des clients américains.

Pour régler les micro-achats d’applications, BlackBerry diversifie ses moyens de paiements : outre PayPal, il est désormais possible d’utiliser les principales cartes de crédit (Visa, MasterCard et American Express). Aux États-Unis (dans un premier temps), certains opérateurs pourront intégrer ces achats sur la facture mobile que leurs clients reçoivent chaque mois.

Annoncé dès le mois de juin, de nouveaux onglets sur l’interface BlackBerry App World 2.0 favoriseront la visualisation rapide des listes d’applications. RIM a aussi pris le soin d’élaborer des classements des meilleures applications (gratuites, payantes, par thèmatique).

Autre fonctionnalité pratique liant les supports papier au Web mobile : la prise en charge de la lecture des codes-barres QR par scannage qui permettra de faire la jonction entre une publicité pour une application publiée dans un journal et l’accès direct à son téléchargement depuis un smartphone BlackBerry.

Au nom de la sécurité, un nouveau système d’identification est instauré avec l’arrivée de BlackBerry App World 2.0 fondé sur un identifiant et un mot de passe. Avantage : BlackBerry ID permet d’accéder à sa bibliothèque personnelle d’applications, quel que soit le BlackBerry utilisé.

Une option payante permet de conserver un registre en mode crypté des données de facturation de l’utilisateur (cartes de crédit, compte PayPal, abonnement opérateur).

Cela fait un an que RIM a introduit en France sa place de marché d’applications compatibles BlackBerry, qui comprendrait moins de 10.000 applications. Un niveau faible par rapport à d’autres marketplaces comme l’App Store d’Apple (200.000 applications) ou l’Android Market (60.0000).

Mais il est désormais possible de télécharger des applications d’entrée de gamme à des prix comparables (0,99 euro).

Source: ITespresso.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur