BlazeDS : Adobe rend ses technologies de messageries open source

Logiciels

Ciblant les postes clients riches (RIA), Adobe propose son connecteur de données sous licence GPL

Dans la guerre qu’il mène contre Microsoft, Adobe a choisi l’argument de l’open source. Ainsi vient-il d’ouvrir le code d’une partie des outils de LiveCycle Data Services ES à la communauté du libre.

Appelées BlazeDS, ces technologies sont destinées aux développeurs qui souhaitent ajouter la connectivité et le ‘push‘ des données en temps réel aux applications riches RIA (Rich Internet Application) qui seront construites sous Adobe Flex et Adobe AIR.

Adobe s’adresse également aux développeurs de clients riches qui souhaitent se connecter aux serveurs d’applications qui présentent des composants de type Java et Adobe ColdFusion. BlazeDS leur offre la possibilité de développer et/ou d’intégrer des composants de self-service, d’aide en ligne, de monitoring des performances et de tracking des incidents.

Comme on l’imagine, BlazeDS, tout comme la spécification du protocole AMF (Action Message Format) sont elles aussi proposées aujourd’hui en open source et supportés par le Flash Player d’Adobe. Il s’agit donc pour l’éditeur de renforcer son écosystème applicatif et de développement autour de Flash, pour contrer l’offensive de Microsoft Silverlight.

Une version commerciale, donc payante, d’Adobe LiveCycle Data Services ES sera proposée. Elle intégrera des fonctionnalités avancées pour créer des environnements plus lourds, comme par exemple de traiter de gros volumes de messages, la synchronisation avancée des données entre le serveur et le client, la détection et la résolution des conflits, la gestion hors ligne des services de données pour les applications AIR, ou encore la génération des PDF à partir des RIA.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur