Bourse: en baisse toujours, retour à mars 2003

Cloud

Tout est bon pour faire encore glisser les valeurs. On parle de rebonds baissiers

Où donc sera le seuil ? Les investisseurs, résignés plus que jamais, jouent toujours à la baisse, mettant maintenant implicitement en cause les plans de soutien et les milliards d’aide accordés aux secteurs banque et automobile.

A New York, l’indice Dow Jones a encore terminé en baisse, légère certes, mais cédant 37 points, soit 0,6%, à 6.726,02 points.

Le Nasdaq (valeurs technologiques) n’a accentué la dégringolade de la veille que de 1,8 point, soit 0,1% à 1.321,01 points.

Et le Standard & Poor’s 500 est passé sous le seuil des 700 points pour la première fois depuis plus de 12 ans (retour à octobre 1998 !).

“Le marché redoute toujours plus l’impact des émissions massives prévues par le Trésor”, constate Reuters.

Les déclarations du président Barack Obama estimant que les seuils actuels doivent inciter au rachat d’actions ont fait osciller les cours. La séance, à New York, a été très volatile, mais à la baisse, accentuant encore la chute de la veille.

Outre les valeurs bancaires (Ben Bernanke, le président de la Fed, n’a pas exclu que les banques aient encore besoin d’argent public!), on note une nouvelle dégringolade de General Electric, à -7,76% en raison d’une rumeur de scission de sa division des services financiers.

A l’inverse, American Express fait exception et enregistre un bond de +6,87%, dû au bon accueil du système d’aide au crédit à la consommation (le TALF).

On n’est plus dans un état de panique, mais dans l’apathie et la résignation“, constate un analyste, cité par Reuters.

Le mauvais indice du jour a été celui des promesses de ventes de logements aux Etats-Unis, en chute de -7,7% entre janvier 2009 et décembre 2008. Et des chiffres de ventes de l’automobile en chute libre chez General Motors ou Ford (-20%).

A noter qu’AMD, le fabricant de microprocesseurs, a gagné +2,99% après avoir finalisé la cession de ses actifs industriels.

De même, RIM (BlackBerry) a repris +2,9% et Apple +0,5% après la présentation de ses nouveaux iMac.

En Europe, les places boursières étaient, elles aussi, en nette baisse. L’Eurofirst 300 recule encore de -1,86%, Eurostoxx 50 de -0,96%. Le Dax 30 cède -3,14%.

A Paris, le CAC 40 recule de 27 points, soit -1,04%, à 2.554,55 points. C’est le retour au creux historique de mars 2003.

Du coup des valeurs de référence “traditionnnelles” atteignent encore des seuils historiques, comme Lafarge, Eurotunnel ou encore Alcatel, qui dégringole de -6% en dessous de 1 euro, la veille de l’ouverture de sa convention annuelle au Palais des Congrès à Paris.

___

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques”, CAC 40), ce 3 mars 2009, en valeur, et évolution par rapport au 2 mars (en pourcentage). . en hausse: FRANCE TELECOM 17.415(c) +0.32%

CAP GEMINI 22.030(c) +0.27%

. en baisse:

STMICROELECTRONICS 3.340(c) -0.60%

DASSAULT SYSTEMES 26.570(c) -0.86%

ATOS ORIGIN 18.420(c) -0.91%

INGENICO 12.400(c) -0.96%

GFI 2.110(c) -1.86%

GEMALTO 18.890(c) -1.87%

ILIAD ( FREE ) 59.670(c) -2.20%

SOITEC SILICON 1.992(c) -2.35%

ALTRAN TECHNOLOGIES 1.852(c) -2.53%

GROUPE STERIA 8.250(c) -3.06%

ALTEN 10.000(c) -3.57%

SOPRA GROUP 25.540(c) -4.59%

ALCATEL-LUCENT 0.956(c) -6.27%

Sources: AP, AFP, Reuters, Cercle Finance, Boursorama, Agence de Presse Magazine/Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur