Bourse : l’avertissement de Symantec fait plonger les technos

Cloud

Les places boursières européennes ont été entraînées à la hausse par Wall Street et les bons résultats de Crédit Suisse et UBS. Seule la place de Paris s’est repliée, tout comme les technos…

La déception des résultats de

Symantec, dont le titre plonge de -19,02%, n’aura pas eu l’effet que l’on pouvait craindre sur les marchés. Au contraire, ce sont les technos américaines qui ont porté Wall Street à la hausse, avec en particulier l’indice Nasdaq qui progresse plus que deux fois plus rapidement que le Dow Jones. Raté ! La Bourse de Paris n’a pas su profiter du soutien de Wall Street et du recul des cours du pétrole. Le CAC40 recule de -0,11% à 4.429,65 points. La Bourse de New York termine en hausse. Le Dow Jones progresse de 0,63% à 10.472,73 points, et le Nasdaq profite du retour des technos avec une progression de 1,43% à 2.144,31 points. L’euro continue de profiter du relèvement des taux de la Fed, et de l’éventualité que la BCE (Banque centrale européenne) lui emboîte le pas. A la clôture de Paris, la monnaie européenne se négociait à 1,2067 dollar pour 1 euro. Avec l’augmentation des stocks américains de brut et d’essence, le cours du baril de pétrole brut léger continue de se replier, à 59,75 dollars au Nymex. Les valeurs technologiques se sont partagées. Inscrites à la baisse : Iliad -4,54%, Steria -4,11%, Pages Jaunes -2,14%, Safran -2,13%, Thomson -1,61%, Sony -1,39%, Sopra -1,12%, Atos Origin -0,69%. Et à la hausse : Axalto 2,07%, Infogrames 1,40%, Oberthur 0,82%, Gemplus 0,49%, Capgemini 0,39%, Vivendi Universal 0,35%. STMicroelectronics anticipe une progression de ses ventes supérieure à sa prévision initiale, profitant d’une croissance du marché de 8% pour 2006. Le titre gagne 1,26%. Après la déception de l’avertissement de Dell, la veille, les valeurs technologiques américaines s’affichent de nouveau dans le vert, profitant des résultats supérieurs aux attentes de plusieurs valeurs phare. Time Warner, avec son chiffre d’affaires en progression à 10,54 milliards de dollars et son bénéfice net qui bondit de 80% à 897 millions de dollars ou un BPA de 19 cents, enregistre une hausse de son titre de 1,88%. Le groupe de services informatiques Electronic Data System (EDS) affiche lui aussi des résultats en progression et supérieurs aux attentes, chiffre d’affaires à 4,87 milliards de dollars, retour au bénéfice net à 8 millions de dollars et BPA de 19 cents. Le titre gagne 0,04%. Enfin, le géant des jeux vidéo Electronic Arts rassure, confirmant le recul de ses résultats ? chiffre d’affaires à 675 millions de dollars, bénéfice net à 51 millions et BPA de 31 cents (le consensus était à 5 cents) – mais dans des proportions moindres qu’attendu. C’est ce qui a sauvé le titre, qui bondit de 7,96%, car EA a quand même révisé à la baisse ses objectifs pour le trimestre en cours. Comme nous l’anticipions (lire notre article), les résultats trimestriels de Sun Microsystems ont déçu les marchés. La perte du groupe se contracte doucement à 123 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires qui progresse de 4% à 2,73 milliards de dollars, mais reste inférieur aux attentes. Le titre chute de -3,12%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur