Bourse : le paradoxe Intel

Cloud

Des résultats trimestriels ‘historiques’ chez Intel? Oui, mais les investisseurs n’ont retenu que les perspectives: ils les jugent mitigées. Ce qui a conduit à affaiblir toutes les valeurs technologiques

La séance de ce jeudi 15 janvier aurait pu être une journée de fête avec les résultats trimestriels ‘historiques’ d’Intel et de Yahoo!, qui ont pulvérisé leurs records de chiffre d’affaires. Sans oublier IBM. Seulement, voilà: les investisseurs ne l’entendaient pas ainsi qui ont en particulier sanctionné le titre Intel pour ses perspectives jugées mitigées pour le premier semestre 2004.

Cette attitude d’insatisfaction devient coutumière outre Atlantique. Le marché boursier américain ne se contente pas de résultats positifs et de perspectives s’inscrivant dans le prolongement? il veut toujours plus! C’est le paradoxe d’Intel à Wall Street. Des résultats historiques, des perspective dont tout un chacun se contenterait, mais il subsiste cette insatisfaction coutumière des investisseurs. Le titre a plongé et les valeurs technologiques à sa suite. A Paris, la Bourse a su se différencier des autres places boursières européennes qui ont chuté à la suite de New York. Le CAC40 a profité du retour des valeurs financières et a progressé de 0,40% à 3.3626,97 points. Wall Street termine sur une note mitigée, le Dow Jones profite des résultats d’IBM pour gagner 0,15% à 10.553,85 points, mais les perspectives jugées décevantes d’Intel font céder le Nasdaq de 0,10% à 2.109,08 points. Les Etats-Unis ont publié une série d’indicateurs économiques majoritairement positifs, qui confirment la reprise américaine. En décembre, les prix à la consommation sont en hausse de 0,2%, les ventes au détail progressent de 0,5%, un peu faible!, les inscriptions hebdomadaires au chômage ralentissent à 343.000, enfin l’indice manufacturier de l’Etat de New York progresse de 36,16 en décembre à 39,22 en janvier. La déception d’Intel a donc pesé sur les valeurs technologiques, à l’exception notable d’Alcatel qui profite de la multiplication des annonces de contrats pour progresser de 0,54%. Par contre, STMicroelectronics se place dans le sillage d’Intel et perd 0,22%. Quant à l’actualité US de ce jeudi, elle a été dominée par les résultats d’Intel et ceux d’IBM, ce dernier a fait un bon de 4,11% avec la publication d’un bénéfice par action supérieur aux attentes. Mais aussi par l’annonce de la méga fusion dans la banque, avec JP Morgan Chase qui absorbe pour 60 milliards de dollars Bank One et crée le deuxième groupe financier aux Etats-Unis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur