Bourse: le scandale Madoff mine les places boursières

Cloud

L’escroquerie de Bernard Madoff, ex-patron du Nasdaq, a mis en berne Wall Street. Les places européennes, sauf Madrid, sont à la baisse

Coup de déprime à New York : Wall Street reste comme incrédule devant l’arrestation de Bernard Madoff, qui a reconnu avoir fraudé à hauteur de 50 milliards de dollars. Une escroquerie colossale, dite de la pyramide de Ponzi (on paie les bonus promis avec les montants des nouveaux prêteurs, en cascade) pour un montant record dans l’histoire de Wall Street.

Or, les nouvelles sur le front de la récession ne sont pas bonnes: la production industrielle des États-Unis a reculé de -0,6% au mois de novembre. Par rapport au mois de novembre 2007, c’est un recul 5,5%.

Les conséquences de cette fraude abyssale ont commencé à être chiffrées. Parmi les principales victimes figurent la banque espagnole Santander (1,2 milliard d’euros partis en fumée), BNP-Paribas (350 millions d’euros), Natixis (450 millions d’euros), Crédit Agricole et Société Générale (à hauteur de 10 millions d’euros) !

Dans ce contexte , le Dow Jones a terminé en baisse de 0,75%, à 8.564,53 points, soit un recul de 65 points, par rapport à ce vendredi 12.

Le Nasdaq (valeurs technologiques) a plus encore décroché, cédant 32 points, soit -2,10%, à 1.508,34 points.

A relever la dégradation de la note d’Apple par Goldman Sachs, ce qui a plombé toutes les valeurs technologiques. La marque à la pomme a cédé -3,58% à 28,62 dollars. En cascade, Oracle a perdu -2,32% et Microsoft a reculé de -1,65%.

En Europe, toutes les places boursières sauf Madrid ont accusé un recul. Londres a fini sur une note quasi-stable (-0,07%) tandis que Francfort a perdu 0,18% et l’Eurostoxx 50 est à -0,47%.

L’Allemagne préparerait un deuxième plan de relance de son économie à hauteur de de 30 milliards d’euros. Le chancelier Angela Merkel accepterait de rejoindre ses partenaires européens.

A Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de -0,87% à 3.185,66 points dans un volume d’échanges faible de 2,7 milliards d’euros seulement.

Atos Origin a cédé -2,87% à 16,9 euros après avoir démenti la prévision d’un résultat opérationnel de 400 millions d’euros en 2009 grâce à la mise en oeuvre d’un nouveau plan de réduction de coûts, comme l’indiquait La Tribune.

Altran Technologies a gagné +1,13% à 2,589 suite à l’annonce d’un accord portant sur une prise de participation majoritaire, à hauteur de 20,8%, dans NSI (systèmes embarqués).

Hi-Media, la régie publicitaire a gagné 2,66% à 1,93 suite à l’annonce du lancement de son porte-monnaie électronique Hipay.

__

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques” du CAC 40), ce 15 décembre 2008, en valeur, et évolution par rapport au 12 décembre (en pourcentage): . en hausse: SOPRA GROUP 24.500 +3.42%

INGENICO 10.410 +2.97%

ILIAD ( FREE ) 59.105 +2.90%

STMICROELECTRONICS 4.916 +2.59%

ALTRAN TECHNOLOGIES 2.589 +1.13%

ALTEN 17.960 +0.90%

DASSAULT SYSTEM 30.535 +0.84%

GFI 2.36, inchangé, 0.00%

. en baisse:

FRANCE TELECOM 19.360 -0.13%

ALCATEL-LUCENT 1.620 -0.98%

GROUPE STERIA 7.84 -1.30%

GEMALTO 18.62 -1.53%

SOITEC SILICON 3.419 -2.03%

CAP GEMINI 25.440 -2.57%

ATOS ORIGIN 16.900 -2.87%

Sources: Reuter, AFP, AOF, Boursorama / Agence de Presse Magazine Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur