Bourse : les cours reviennent enfin à la hausse !

Cloud

Séance du mercredi 1er octobre: la Bourse de Paris se redresse, faisant fi des indices américains, suivant les technologiques et le Nasdaq

Le CAC40 met fin à huit séances consécutives à la baisse, et gagne 1,79% à 3.191,01 points. L’indicatif de moral des ménages français reste stable à son plus bas depuis 1997, -27 depuis quatre mois, tandis que l’activité de l’industrie manufacturière continue de se contractée.

A Wall Street, la Bourse américaine est repartie à la hausse, profitant du rebond technique des achats à bon compte, le Dow Jones progressant de 2,09% à 9.469,20 points, et le Nasdaq de 2,54% à 1.832,25 points.

Les initiatives de croissance de la Commission européenne, presque exclusivement d’anciens projets faute de budget, ne pourrons sans doute pas éviter la récession qui gagne la zone euro, avec une croissance de -0,5% en 2003. Sauf peut être de réduire le train de vie des élus européens avec la future ligne TGV Bruxelles-Luxembourg- Strasbourg !

SAP déchante ! L’OPA d’Oracle sur PeopleSoft n’a pas eu l’effet de migration attendu vers ses produits. Au contraire, la guerre des prix qui en découle nuit à l’éditeur allemand. Mais certains analystes voient dans cette déclaration de SAP un avertissement déguisé sur les résultas du troisième trimestre qui s’annonceraient moins bons qu’attendus.

Wanadoo cède sa filiale jeux vidéo Wanadoo Edition à MC2 Entertainment, plus connu sous le nom de Microïd. Une manière aussi de conserver un lien avec cette activité, Wanadoo devenant actionnaire de MC2 à hauteur de 12%, tout en conservant les jeux en ligne sous le label Goa.

L’accord de fusion entre Vivendi Universal Entertainment et NBC, la filiale de General Electric, devrait être signé avant la fin de la semaine prochaine. Par contre, selon Jeffrey Immelt, le président de GE, l’entrée en Bourse de NBC-Universal “reste une option à long terme.

La Commission européenne a saisi la Justice en vue d’obtenir le remboursement par Bull de l’aide de l’Etat de 450 millions d’euros.

Palm a indiqué que la demande sur ses produits commence à reprendre. La fin de deux années de marasme ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur