Bourse : les semiconducteurs réduisent leurs excédents

Cloud

Les investisseurs ont marqué d’un rebond inattendu la dernière séance d’une semaine qui se termine sur un long week-end de quatre jours

Du vendredi Saint au lundi de Pâques, la

Bourse de Paris s’est préparée à un très long pont de quatre jours, exceptionnel et unique en 2005. Emporté par un vent d’optimisme, le CAC40 bondit de 1,14% à 4.078,31 points. La Bourse de New York termine une nouvelle fois en ordre dispersé, à la veille d’un week-end de trois jours. Si le Dow Jones se replie une nouvelle fois, de -0,13% à 10.442,87 points, le Nasdaq maintient son rythme de progression, de 0,04% à 1.991,06 points. Salve de publications d’indices aux Etats-Unis, avec en particulier les inscriptions hebdomadaires au chômage qui enregistrent une hausse de 3.000 à 324.000, et les commandes de biens durables qui ont enregistré un rebond de 0,3% en février, deux chiffres nettement inférieurs aux attentes du marché. Le dollar continue de se reprendre, lentement, et termine à 1,2940 dollars pour 1 euro. Le pétrole est reparti à la hausse, à 54,84 dollars le baril de brut léger. Les fabricants de semi-conducteurs ont réduit leur production. Une méthode radicale, selon l’étude d’iSuppli, pour réduire les excédants de stocks, et chercher un retour à l’équilibre au deuxième trimestre. STMicroelectronics gagne 0,93%. L’éditeur de logiciels Cegid bondit de 7,15% après l’annonce de la hausse de 9,6% de son bénéfice net pour l’exercice 2004, et l’optimisme de ses prévisions 2005. Vivendi Universal a terminé le débouclage des produits dérivés de taux d’intérêt adossés à des titres de dette à taux variable remboursés à la suite de cessions d’actifs. Le groupe devrait par cette action réduire sensiblement ses frais financiers dans les années à venir. Le titre gagne 0,60%. Rebond exceptionnel à Wall Street pour LexarMedia, fabricant de cartes mémoires, dont le titre explose de 99,37%. Le fabricant a gagné le procès qui l’oppose à Toshiba, condamné à verser 380 millions de dollars de dommages et intérêts, plus une option sur 1 milliard de dommages punitifs ! Le portail Internet Yahoo! gagne 1,75% après l’approbation par son conseil d’administration d’un programme de rachat d’actions d’un montant de 3 milliards de dollars sur les cinq années à venir. Schéma identique pour l’équipementier des semi-conducteurs Applied Materials, dont le conseil d’administration a approuvé un programme de rachat de titres pour un montant de 4 milliards de dollars. Mais aussi, et c’est une première pour l’industriel, donné son aval pour le versement d’un premier dividende trimestriel de 3 cents. Le titre bondit de 2.59%. Malgré la publication de ses résultats au deuxième trimestre supérieurs aux attentes, le fabricant de cartes graphiques ATI Technologies chute de -1,61% sur sa prévision de chiffre d’affaires pour l’exercice en cours inférieure aux attentes du marché. General Electric, le conglomérat industriel première capitalisation boursière de Wal Street, progresse de 0,65% après la révision à la hausse de ses prévisions de bénéfice au premier trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur