Bouygues Telecom se verrait bien dans l’ADSL et dans le fixe

Cloud

Face à un secteur qui ne cesse de se concentrer, l’opérateur est à la recherche de partenariats

La fusion entre Neuf Telecom et Cegetel, le rachat de Tiscali, les accords entre SFR et AOL… autant d’éléments qui bouleversent le secteur de l’Internet et des télécoms. Un secteur qui aujourd’hui converge à grande vitesse. Il s’agit donc de ne pas rater le coche, surtout pour les entreprises qui ne jouent que sur un seul terrain.

C’est le cas de Bouygues Telecom, présent uniquement dans la téléphonie mobile. L’opérateur confirme aujourd’hui qu’il recherche des partenariats dans l’Internet rapide et dans la téléphonie fixe. Dans une interview publiée vendredi par La Tribune, Gilles Pélisson, dg de l’opérateur, explique que son groupe s’est porté candidat au rachat de Tiscali France, finalement repris par Telecom Italia, “parce que (nos) clients ont besoin d’une certaine convergence”. “Nous avons une offre sur l’internet mobile, nous devrons assurer demain une continuité de service. Mais, vu les prix que certains sont prêts à payer pour ces entreprises non rentables, il valait mieux nous concentrer sur nos métiers. Nous pouvons toujours conclure un accord commercial avec un FAI”. Le retour de BouyguesTel dans l’ADSL ne serait pas une surprise. Il y a presque un an, des rumeurs évoquaient une offre ADSL qui pourrait être couplée avec ses forfaits de téléphonie mobile. Pour le groupe, il s’agirait en fait d’un retour sur le marché de l’Internet. BouyguesTel possédait ainsi entre 1998 et 2001, 22% dans World Online France revendu ensuite à Tiscali. Concernant un éventuel partenariat avec un opérateur de téléphonie fixe, le troisième opérateur français ne cache pas ses discussions: “Nous avons eu pas mal d’échanges avec Neuf Telecom mais vu la proximité avec Cegetel, il était difficile d’aboutir. Aujourd’hui, nous avons des discussions. Je pense que nous allons conclure assez vite un accord visant le développement des services internet sur les mobiles”, explique Gilles Pélisson.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur