Bruxelles et les sites de réseaux sociaux s’engagent à mieux protéger les mineurs

Régulations

Les identités des mineurs utilisant les plates-formes de réseaux sociaux seront désormais mieux protégées

La Commission européenne et dix-sept sites de réseaux sociaux ont signé un accord visant à mieux protéger l’identité des utilisateurs mineurs. Facebook et MySpace, deux des plates-formes les plus populaires, ont également signé le document.

C’est un pas important pour rendre les visites de nos enfants sur les sites de réseaux sociaux plus sûrs en Europe“, a déclaré Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la Société de l’information et des médias.

L’accord prévoit ainsi plusieurs mesures de protection. L’ensemble des profils des mineurs ainsi que leurs contacts seront rendus confidentiels sur l’ensemble des sites Internet ainsi que sur les moteurs de recherche. Sur les sites de réseaux sociaux, les profils des utilisateurs et ceux de leurs contacts seront rendus “privés” par défaut, de manière à les rendre inaccessibles aux prédateurs sexuels.

Depuis 2006, MySpace, filiale du groupe News Corp, limite drastiquement la possibilité de contacter des mineurs pour les adultes de plus de 18 ans. Si toutefois l’utilisateur veut contacter un mineur, il doit entrer son nom, son prénom et son adresse e-mail, de manière à être plus facilement identifiable.

En 2008, le site Facebook a accepté, en accord avec les procureurs généraux, de supprimer les comptes des utilisateurs condamnés pour pédophilie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur