Bull, en bonne forme, enchaîne les commandes

Cloud

Bilan des courses, le groupe affiche un état des lieux serein. Les services
de maintenance poursuivent leur redressement et la belle percée dans l’univers
‘open source’ se confirme

Bull annonce que son chiffre d’affaires consolidé du premier trimestre 2007 est de 247,1 millions d’euros, contre 257,2 millions d’euros un an plus tôt, soit un recul de 3,9%. Néanmoins, après retraitement des opérations italiennes, cédées en décembre 2006, le chiffre d’affaires affiche une croissance de 2,4%.

“La croissance, à périmètre constant, du chiffre d’affaires au premier trimestre 2007 montre que les actions opérationnelles initialisées au second semestre 2006 portent leurs fruits, comme en témoignent en particulier les progrès de l’activité maintenance”souligne Didier Lamouche, p-dg du groupe.

“Nos équipes continuent à être déterminées à poursuivre la transformation du groupe et à le mener sur le chemin de la croissance rentable. ”

Point très encourageants: les prises de commande progressent de 19%.

L’activité commerciale du premier trimestre a été dynamique, particulièrement aux Etats-Unis avec, par exemple, la signature d’un contrat de 44 millions de dollars avec l’Etat de Californie, mais également en Amérique Latine et en Allemagne où les prises de commandes ont augmenté de 64% et 35%, respectivement.

Les activités de services et solutions croissent de 28,5% en prises de commandes et de 17,7% en chiffre d’affaires.

Les prises de commandes ont été particulièrement fortes dans le domaine des services et solutions (+28,5%), confirmant la tendance observée sur les derniers semestres.

Quant au chiffre d’affaires services, il progresse de 17,7%, enregistrant le huitième trimestre consécutif de hausse.

Le chiffre d’affaires des activités de maintenance progresse de 3,8%. Ces activités affichent pour la première fois une croissance du chiffre d’affaires.

Enfin, l’activité “produits” s’est contractée de 7,9%, en ligne avec la tendance observée sur le quatrième trimestre 2006. Son redressement sur les prochains trimestres constitue une des priorités du Groupe, alimenté par le renouvellement de l’offre et le développement de solutions intégrées.

Bull consolide son engagement dans l’Open Source

Le renforcement dans le “Libre” est dû notamment à la signature d’un partenariat mondial avec SpikeSource.

Bull profite également du succès de NovaForge, sa plate-forme collaborative et sécurisée, destinée au développement d’applicatifs.

Dans le domaine des serveurs, Bull a choisi le Calcul Haute Performance (HPC) comme l’un des axes prioritaires de son développement. Deux annonces majeures traduisent cette stratégie :

Bull, en partenariat avec le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), le HLRS (Centre National de Calcul Haute Performance d’Allemagne), Intel et Quadrics a annoncé la création de TALOS (Technologies for Advanced Large scale Open Supercomputing) avec, comme objectif, l’accélération du développement de solutions de HPC en Europe.

Cette alliance s’inscrit dans l’effort de développement de l’Europe visant à se doter de technologies de calcul haute performance, et en particulier dans le cadre du Seventh Framework Program (FP7) lancé en 2007 par la Commission Européenne.

Bull a également signé avec Miracle Machines un accord OEM ciblant le marché du calcul Haute Performance à Singapour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur