Câble sous-marin : Google sélectionne Equinix

CloudDatacentersRéseaux
cable

Google a choisi Equinix pour héberger une station d’atterrissement prenant en charge le système de câble sous-marin Curie entre les États-Unis et le Chili.

Equinix monte en puissance.

En France, le fournisseur de datacenters et de services d’hébergement d’infrastructures pour entreprises a inauguré un centre hyperscale (PA8) à Pantin en Seine-Saint-Denis. Il s’agit du huitième datacenter de la firme dans l’Hexagone, comme l’a souligné Le Monde.

Aux États-Unis, Google l’a sélectionné pour héberger et gérer une station d’atterrissement d’un câble sous-marin (CLS – Cable Landing Station) dans le comté de Los Angeles.

Le câble sera directement relié au datacentre Equinix IBX* LA4 de El Segundo (Californie). Celui-ci connecte de grands groupes à leurs clients, employés et partenaires.

Câble sous-marin Curie

L’infrastructure promue prend en charge Curie, le système de câble sous-marin établissant une liaison entre les États-Unis et le Chili. Une première liaison de ce type depuis vingt ans, ont indiqué les promoteurs du projet.

Pour Jim Poole, vice-président développement d’affaires de Equinix, « avec la hausse significative du trafic de données mondial, les multinationales ont davantage besoin de réseaux offrant une haute capacité et une latence faible ».

Un point de vue partagé par Alex Vaxmonsky, directeur en charge des fournisseurs de services mondiaux chez le prestataire américain. « Le trafic et la propriété de câbles sous-marins évoluent », a-t-il souligné dans un billet de blog.

« Plus des deux tiers de la croissance de la capacité de bande passante des câbles sous-marins en fibre proviennent désormais d’hyperscalers [poids lourds du cloud] et de fournisseurs de contenu tels que Google, Facebook, Microsoft et Amazon », a-t-il expliqué. Pour s’adapter à ce changement, Equinix a donc équipé de stations d’atterrissement de systèmes de câbles sous-marins ses datacenters mondiaux, dont son centre IBX LA4.

Le nouveau câble devait être opérationnel d’ici la fin d’année 2019.

*International Business Exchange.

(crédit photo © Shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur