Avec la CDisplay, CDiscount redéfinit le paysage des tablettes low cost

MobilitéOS mobilesPoste de travailTablettes
Haier Cdisplay

Avec la Cdisplay, CDiscount provoque un séisme sur le marché des tablettes. Cette offre est en effet accessible pour moins de 50 euros. Un prix canon, mais qui s’accompagne de la présence des applications de l’e-commerçant.

CDiscount, numéro 1 du e-commerce dans l’Hexagone, décide de frapper un grand coup en cette rentrée 2014. La société s’est en effet associée à Haier pour présenter une tablette Android à 49,99 euros TTCla Cdisplay – dont la commercialisation débutera ce jeudi 4 septembre.

Certes, il est aujourd’hui aisé de trouver des tablettes à moins de 50 euros. Toutefois, jamais de telles caractéristiques n’avaient été proposées à un tarif aussi bas. La Cdisplay bouscule ainsi le marché et devrait obliger les constructeurs de tablettes à revoir leurs tarifs, et donc leurs marges.

Un équipement plus que correct

Pour 49,99 euros TTC, le Cdisplay propose un écran capacitif de 7 pouces IPS, affichant une résolution de 1024 x 600 points.

Le processeur est un Rockchip RK3188-T, une puce comprenant quatre cœurs ARM Cortex-A9 cadencés à 1,4 GHz, épaulés par un composant graphique ARM Mali-400 MP4. 1 Go de RAM et 8 Go de stockage flash (extensibles via l’ajout d’une carte micro-SD) sont de la partie. Ajoutez à ceci du WiFi 802.11n et un port USB 2.0 compatible ‘host’.

Bref, nous voilà face à une tablette qui faisait il y a peu encore partie du milieu de gamme Android. La Cdisplay se permet même d’embarquer une confortable batterie de 4000 mAh. Le tout dans un format relativement compact (19,1 x 11,1 x 0,9 cm) avec une finition métal.

Si la qualité d’assemblage est au rendez-vous, la Cdisplay devrait faire un carton. Reste que ce produit n’est pas sans défauts. L’absence de GPS et de Bluetooth la coupera ainsi de certains marchés. Et que dire de la caméra intégrée, de seulement 0,3 mégapixel ?

Des annonces publicitaires intégrées

Côté système d’exploitation, la Cdisplay opte pour Android 4.4 « KitKat », avec support de Google Play. CDiscount indique que des applications spécifiques sont intégrées à cette offre, permettant aux utilisateurs de conserver un lien direct avec la boutique. Cette tablette devra par ailleurs être liée à un compte CDiscount pour se montrer pleinement utilisable.

L’e-commerçant transforme donc en partie ce produit en panneau publicitaire : « ce tarif exceptionnel est possible grâce à un concept innovant de subventions de partenaires intégrés dans la tablette sous forme d’offres promotionnelles accessibles depuis l’écran verrouillé et le bureau », est-il indiqué sur le site de la Cdisplay. Reste à savoir si ces fonctions pourront être retirées, ou du moins masquées. L’e-commerçant promet par ailleurs de fournir du contenu gratuit à ses utilisateurs : applications, e-books, etc.

Ce lien entre la boutique et la tablette est-il un simple alibi pour diffuser de la publicité, ou une réelle volonté d’aller titiller les ténors américains du secteur sur leur terrain (Amazon), en associant services et hardware ?

La revanche de la grande distribution

Chose sûre, au travers de cette offre, c’est bel et bien la grande distribution qui attaque aujourd’hui le marché des tablettes. Rappelons en effet que CDiscount est une filiale du groupe Casino.

Le marché des tablettes est aujourd’hui morose. Voir à ce propos nos différents articles : « Ventes de tablettes : Estimations trop optimistes pour Samsung et Intel », « Le marché des tablettes arrive déjà à saturation » et « Le marché des tablettes en panne en 2014 ». La grande distribution dégaine son arme classique pour relancer le mouvement : les prix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur