Chine : les entreprises US violent les Droits de l’Homme?

Régulations

Amnesty International accuse Google, Microsoft et Yahoo de violation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

Les trois sociétés, d’une manière ou d’une autre, dont facilité et permis les pratiques de censure en Chine.” Le constat d’Amnesty International est sans appel, par leur collusion avec les autorités chinoises pour censurer Internet, Google, Microsoft et Yahoo ont violé la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ! “Les trois sociétés ont démontré leur indifférence vis-à-vis de leurs propres règles rédigées et proclamées en interne. Ils ont fait des promesses?qu’ils n’ont pas tenu face aux opportunités commerciales et à la pression du gouvernement chinois.” Pour Amnesty International, ces entreprises ont violé l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui dit que chaque homme devrait se voir garantir sa liberté d’expression. Et de les appeler à participer aux actions de lobbying auprès de Pékin afin d’obtenir la libération des ‘cyber dissidents‘ et promouvoir les Droits de l’Homme en Chine. Pour se défendre, Yahoo affirme que sa présence en Chine, même avec des restrictions, peut aussi aider à ouvrir le pays. Et qu’il a demandé au gouvernement américain d’intervenir auprès des autorités chinoises afin d’obtenir plus de liberté pour les médias. Microsoft et Google n’ont pas encore répondu à l’accusation, mais rappelons que Google a déjà indiqué qu’il respecterait les règles imposées par le gouvernement chinois et bloquerait dans les requêtes les expressions déclarées politiquement sensibles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur