Climate Savers Computing Initiative rejoint The Green Grid

Régulations

Partageant un but commun, l’amélioration de l’efficacité énergétique dans les IT, les membres et programmes de la Climate Savers Computing Initiative rejoignent The Green Grid et fusionnent avec le consortium.

Deux consortiums pour un même objectif. The Green Grid (TGG) et la Climate Savers Computing Initiative (CSCI) partagent plus qu’un domaine commun d’évolution. Tous deux militent pour l’efficacité énergétique des IT et ont quelques grands adhérents communs.

Le consortium TGG, qui regroupe 170 grands acteurs et organisations des IT, milite pour l’efficacité énergétique des datacenters et propose des métriques et des ressources technologiques. Parmi ses membres figurent au board (conseil d’administration) les sociétés AMD, APC, Dell, EMC, Emerson, HP, IBM, Intel, Microsoft, Oracle et Symantec.

Le consortium CSCI, créé en 2007 à l’initiative de Google et de la WWF, a mis en place des programmes concrets pour accompagner l’industrie dans la réduction de la consommation d’énergie et des émissions de CO² des PC et serveurs. La CSCI est également à l’origine du développement d’outils de gestion de cette problématique. Les constructeurs adhérents s’engagent à améliorer l’efficacité énergétique de leurs produits, et les membres à acheter des produits informatiques écoefficaces.

Les ambitions de The Geen Grid

Le rapprochement des deux consortiums est presque logique tant leurs intérêts sont proches ou se cumulent. À ce titre, les deux consortiums agissent comme des groupes d’influence et bénéficient par l’importance de leurs membres d’une audience auprès des organisations et de certains gouvernements. Un exemple : TGG a été initié par Intel et CSCI est présidé par Lorie Wigle… représentante d’Intel !

Ambitieux à l’échelle mondiale, TGG fusionne les deux conseils d’administration. Les programmes de travail, la bibliothèque de livres blancs, ainsi que d’autres publications et guides de meilleures pratiques de la CSCI seront intégrés à la base de ressources du TGG. Enfin, les experts et les dirigeants de l’industrie de la CSCI intégreront les groupes de travail techniques du TGG.

L’intégration de CSCI est l’aboutissement d’une longue négociation et de l’adaptation de l’offre d’adhésion de TGG pour accueillir les membres de l’initiative. TGG est par exemple en train de créer un nouveau programme dénommé “Sustainable Computing Initiative”, qui offrira aux organisations la possibilité de s’engager sur des objectifs dans la gestion des achats et de l’énergie. Les membres de la CSCI ont déjà accompli cette action par le biais de l’engagement de la CSCI Power Management.

Le TGG a récemment introduit une nouvelle option d’adhésion en tant que contributeur, destinée aux entreprises dont le revenu brut annuel est inférieur à 100 millions de dollars. Ces membres bénéficieront de l’ensemble des avantages accordés aux membres « ordinaires » et pourront également participer aux comités, être élus présidents ou vice-présidents, voter dans les comités et groupes de travail, et aider au développement et à la création de travaux techniques pour l’organisation. En février, le TGG a également élargi sa base de membres en y intégrant les membres individuels, leur donnant accès aux avantages prévus pour les membres, mais à un taux réduit, sans que leur appartenance à une organisation ne soit exigée.

Des réactions positives

Pour John Tuccillo, représentant de Schneider Electric, président du conseil et président du The Green Grid, « la collaboration de longue date entre The Green Grid et la Climate Savers Computing Initiative vise à aboutir à la concrétisation de notre objectif commun qui est la promotion de l’efficacité de l’informatique d’entreprise. Le fait de voir les programmes et membres de la CSCI joindre The Green Grid accélérera encore notre influence globale et renforcera notre capacité à initier le changement au sein de l’industrie de l’informatique d’entreprise. »

Lorie Wigle, représentante d’Intel et présidente de la Climate Savers Computing Initiative, ajoute que « l’idée de fusionner ces deux grandes organisations et de bénéficier des avantages qu’une telle démarche apportera à l’industrie nous rend très enthousiastes. La CSCI comme le TGG ont eu un impact significatif en cherchant à promouvoir l’efficacité à travers les diverses facettes de l’équation énergétique des technologies de l’information. Ensemble, nous estimons que notre expertise commune ne fera qu’augmenter cet impact alors que nous recherchons collectivement à traiter ces questions décisives. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur