Colt/Microsoft : ‘Le spam va augmenter. Ce n’est pas une fatalité!’

Régulations

Microsoft et l’opérateur Colt Telecom, à l’instar du bon vieux facteur sur
son vélo jaune, se proposent de filtrer nos mails

“Aujourd’hui, l’on s’est habitué au spam comme à un caillou dans une chaussure, c’est désagréable et pourtant l’on peut marcher pendant très longtemps avant de le retirer. L’idée de cette conférence est de mieux comprendre et vivre avec ce fléau et d’enlever ce caillou une bonne fois pour toute ou du moins le mieux possible” déclare en guise d’introduction Bruno Barbagli, Spécialiste Sécurité chez Microsoft.

“Chez Microsoft l’on constate depuis dix ans une croissance assez importante du spam et cela risque de continuer(un constat très pertinent…, NDLR). En 1997/1998, le courrier électronique était surtout utilisé comme un outil marketing, quelques années plus tard avec la démocratisation de l’Internet et l’augmentation du parc informatique sont nés les virus et le système de diffusion par des ordinateurs robots et des PC zombies. Puis dans les années 2000, avec l’essor de la banque en ligne l’on a vu apparaître le phishing, qui utilise du spam pour récupérer les données personnelles. Enfin, depuis deux trois ans, il y a un nouveau phénomène, le spam utilisant l’image qui représente 25% de l’usage de la messagerie et de la bande passante car le message est plus lourd (ndlr : 25 Ko)” poursuit Barbalgi.

Et donc malheureusement, la tendance sur l’ensemble des clients Microsoft est une croissance du spam multipliée par deux ou par trois. Il y a trois ans le spam représentait 50% des courriels, précise Redmond, aujourd’hui le phénomène désigne entre 80% 90% des messages reçus.

L’éditeur et Colt ont donc rappelé l’efficacité de leur solution pour lutter contre ce fléau. Selon les deux acteurs, cette solution d’externalisation bloque 95% des spams, un résultat garanti par contrat. Le géant américain doit donc être certain de son efficacité.

“Le trafic de notre plate-forme (plate-forme commune Colt/Microsoft), de traitement antispam a été multipliée par six entre janvier 2006 et janvier 2007. Elle gère entre 100 et 700 millions de messages par jour. La question est de savoir quelle entreprise à la capacité de gérer cette charge? Comment se protéger? Historiquement, il y a deux solutions, la solution logicielle, ou le boîtier. Mais avec la complexification des spams, l’on voit une troisième solution émerger : l’externalisation. Pour choisir, l’on doit se poser la bonne question : la protection de la messagerie est-elle une application critique pour mon activité? La solution proposée par Microsoft et Colt est donc un hébergement facturé avec un système d’abonnement” complète Barbagli.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur