Comment surfent les européens ?

Régulations

Les internautes européens ont un point commun : ils utilisent majoritairement
Google

Comment les Européens surfent-ils ? A partir de cette question, l’institut de mesure d’audience en ligne comScore a dressé un tableau chiffré du comportement des internautes à travers l’Europe (Russie comprise) et le compare aux Américains.

L’analyse résulte de l’observation d’internautes âgés de plus de 15 ans, dans 16 pays. L’étude montre qu’en moyenne, 122 millions d’Européens se connectent durant une journée. Soit l’équivalent de 20% de la population de l’Union européenne. Aux Etats-Unis, ils sont 114 millions.

Les Européens y passent 16,5 jours par mois pour un total de 24 heures, en moyenne. Ces résultats, loin d’être uniformes, englobent de profondes disparités de connexion entre les pays. Voici quelques exemples.

Sans surprise, les Pays-Bas et les pays scandinaves passent plus de temps que leurs compatriotes européens sur Internet. La plus grande ‘communauté’ d’internautes se trouve en Allemagne. Les Suédois détiennent le record de page web consultées, 4.019 par mois contre en 2.062 en moyenne dans les pays interrogés. Les Britanniques, avec leurs 21,8 millions de connexions uniques journalières, sont, ceux qui se connectent le plus.

Différents facteurs permettent d’obtenir une classification des pays. Pénétration d’Internet, moyenne d’utilisateurs par jour ou encore classements des trois sites les plus visités. Dans 13 des des 16 pays de l’analyse, Google arrive en tête des sites les plus consultés. Seuls Microsoft et Yandex, un moteur de recherche russe, contestent sa suprématie.

Sans sombrer dans le catalogue, certains indices méritent d’être relevés. Le taux de pénétration d’Internet apparaît très variable d’un pays à l’autre. Sur une moyenne européenne de 40%, les Pays-Bas tiennent le haut du pavé avec 83%. D’une manière générale, aucun chiffre n’apparaît inférieur à 35%. Les Etats-Unis disposent d’un taux de 66%, de 26 points plus élevé que la moyenne européenne.

Le pourcentage russe (11%) ne laisse que peu de doute sur la relative faiblesse de pénétration d’Internet sur le territoire. En nombre d’utilisateurs uniques par mois, l’Allemagne figure en tête de liste avec plus de 32 millions de connectés par mois, suivi par la France avec 25,4 millions d’usagers. Des chiffres bien supérieurs à l’Italie (18 millions) et aux Pays-Bas (11,2 millions). Ces données sont néanmoins à mettre en relation avec le nombre d’habitants.

Un pays comme le Danemark compte plus d’une personne sur deux connectées contre une sur trois en France. En terme de moyenne d’heures de connexions mensuelles, la majorité des pays dépassent les 20 heures. La moyenne mensuelle américaine (31,4 heures) se situe encore une fois au dessus de la moyenne européenne (24,1 heures). L’étude prouve aussi que dans bien des domaines, les internautes américains conservent une fréquence de connexion plus élevée que celle des Europeéns.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur