Completel trace sa route vers le milliard d’euros

CloudIAASOperateursRéseaux
crédit photo © Oktava - Fotolia.com

En 2011, Completel a dépassé le demi-milliard de chiffre d’affaires. Fort d’une croissance annuelle de 20 % par an, l’opérateur vise le milliard pour 2016.

Avec 507 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011, Completel a dépassé (de peu) l’objectif du demi-milliard d’euros qu’il s’était fixé un an auparavant. Et revendique aujourd’hui un positionnement sur le podium des opérateurs télécom d’entreprise pour plusieurs secteurs du marché français : numéro 1 du Centrex IP avec 70 000 lignes, numéro 2 des liaisons Ethernet avec 4500 sites, numéro 3 pour les services IP, notamment IP VPN, avec 65 000 sites.

3e opérateur B2B en France

Au final, ses 13 000 entreprises clientes (dont la moitié de plus de 200 salariés et 70 % du CAC 40) et ses 8 % de parts d’un marché à 6,5 milliards d’euros (selon le régulateur) positionnent Completel comme le numéro 3 du marché professionnel des télécoms fixes derrière Orange (77 %) et SFR (12 %) et devant Bouygues Telecom (environ 1 %) en France. L’opérateur annonce une croissance annuelle de 20 % en valeur en moyenne depuis son lancement en 1998.

Le réseau optique et DSL de Completel en France début 2012.

Une croissance d’autant plus notable qu’elle s’effectue « sur un marché sous pression, avance Éric Denoyer, président de Completel (et Numericable). Il y a peu d’entreprises de cette taille avec ce taux de croissance en France. » Une croissance en partie externe alimentée, l’année dernière, par l’acquisition d’Altitude Telecom, fin 2010, qui a apporté sa couche informatique (VPN, Centrex…) sur le réseau de l’opérateur.

« Notre croissance est un mariage de croissance organique et externe, précise le président qui ajoute que la croissance externe va se poursuivre sur des acteurs de petite ou moyenne taille, en parallèle de la croissance organique. »

Un catalogue complet

Une croissance organique qui tire sa valeur du réseau de Completel. Lequel dessert aujourd’hui 70 agglomérations en très haut débit, reliées par des artères de 100 Gbit/s (100G) en fibres optiques complétées par un réseau DSL avec 700 NRA dégroupés. « Un réseau propriétaire que nous maîtrisons complètement, notamment en regard des problématiques de sécurité, et que viennent compléter nos partenariats avec les DSP [délégations de services publics, NDLR] », insiste Éric Denoyer. Pas moins de 8000 sites sont ainsi raccordés en fibre optique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur