CPU Zen 2 : AMD annonce une finesse de gravure de 7 nm

ComposantsPoste de travail

AMD annonce que ses processeurs basés sur sa nouvelle architecture de processeur Zen 2 seront gravés en 7 nm, avec un lancement commercial en 2019.

AMD joue à fond la carte de la finesse de gravure pour ses solutions graphiques et ses CPU.

Le fabricant de puces a ainsi annoncé aux investisseurs que ses processeurs de la génération Zen 2 bénéficieront du process 7 nm (nanomètres).

Du 7 nm pour Zen 2

Le passage au process 7 nm a en effet été confirmé par Lisa Su, le P-DG d’AMD, lors d’un appel de revenus auprès des investisseurs : « Nous aurons un GPU 7nm basé sur Vega que nous testerons plus tard cette année. Nous avons un processeur pour serveur 7 nm que nous allons échantillonner plus tard cette année. Et puis, évidemment, nous avons un certain nombre de produits qui sont prévus pour 2019. »

Cette annonce est en parfait timing avec celle d’Intel, qui par la voix de son PDG Brian Krzanich, a indiqué que les livraisons de CPU Cannon Lake gravés en 10 nm seront reportées à 2019, alors que le produit devait être initialement livré fin 2017.

Dans le registre de la finesse de gravure, AMD est d’ores et déjà en avance sur la firme de Santa Clara.

Si les CPU d’Intel sont actuellement gravés en 14 nm, les processeurs de dernière génération de processeurs Ryzen d’AMD (Ryzen 7 2700X et Ryzen 5 2600X) le sont dans un process FinFET 12 nm.

AMD déjà en avance avec des puces gravées en 7 nm

Le passage du 12 nm au 7 nm va se traduire par un gain en performances et une consommation électrique moindre.

AMD fait déjà graver un GPU en 7 nm. Il est utilisé pour la carte graphique Radeon Instinct basée sur la technologie Vega. Le GPU sera utilisé dans le domaine de la « voiture intelligente ».

Si TSMC est en charge de sa production, AMD devrait également avoir recours à Global Foundries pour ses futurs processeurs. En effet, le process 7 nm nécessite d’avoir un recours à la lithographie ultraviolette extrême (EUV), domaine dans lequel TSMC est en avance.

Pour l’heure, on ne sait pas encore si ce GPU sera exploité dans des cartes graphiques pour le grand public en 2019.

Intel devra donc assurer une livraison de ses puces 10 nm le plus tôt possible en 2019, alors qu’AMD prend une avance sur la course à la finesse de gravure que se livrent les fabricants de CPU et de GPU.

(Crédit photo : @AMD)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur