Crypto-monnaie : Samsung fabrique des ASIC pour le minage

ComposantsPoste de travail
samsung-minage-bitcoin

Samsung cherche à remplir ses fabs. En quête de leviers de croissance dans les semi-conducteurs, le process de minage des crypto-monnaies pourrait être un nouveau filon.

Samsung fait ses premiers pas dans le domaine des crypto-monnaies, telles que le bitcoin, avec le développement et la production d’une puce de type ASIC conçue pour le minage*.

La firme coréenne aurait conclu un contrat avec un fabricant chinois de matériel dédié à l’exploitation “minière” pour les crypto-monnaies. 

Objectif :  concevoir des ASIC (Application Specific Integrated Circuit) dans la perspective de ce type d’exploitation.

“L’activité de fonderie de Samsung est actuellement engagée dans la conception de puces servant au minage de crypto-monnaies”, précise un porte-parole du groupe. “Cependant, nous ne sommes pas en mesure de révéler plus de détails au regard de nos clients”, précise un porte-parole de Samsung cité par TechCrunch

Pour la firme coréenne qui réalise 60 % de son chiffre d’affaires avec le business des puces (il a même détrôné Intel dans le leadership des semi-conducteurs), le minage constitue une manière de surfer sur la vague des crypto-monnaies.

Les puces dédiées de type ASIC conçues pour l’extraction minière de crypto-monnaies sont beaucoup plus efficaces que les cartes graphiques (GPU) qui n’ont pas été conçues pour de telles tâches.

En l’état actuel, si les mineurs privilégient encore ces dernières, c’est pour des raisons de coût d’exploitation. Mais la tendance pourrait s’inverser en cas de baisse des prix des dispositifs de minage intégrant des ASIC.

Actuellement, on parle d’un marché de niche avec des fournisseurs comme Bitmain et Canaan Creative (leurs ASIC sortent des fabs du groupe taïwanais TSMC).

Concrètement, Samsung va livrer les ASIC à un fournisseur d’équipement minier chinois dont le nom n’est pas encore connu. La société a conçu la puce en 2017 et prévoit désormais de la produire en masse.

En décembre dernier, des sources affirmaient que Samsung Electronics avait signé un important contrat de fabrication de telles puces ASIC avec une société russe (et non chinoise) appelée Baikal, spécialisée dans le matériel d’exploitation minière de Bitcoin.

Samsung avait déjà montré son intérêt pour les crypto-monnaies en octobre dernier en dévoilant une plateforme expérimentale d’extraction minière de crypto-monnaie exploitant 40 smartphones Galaxy S5 à l’occasion d’une conférence organisée aux Etats-Unis.

* Utilisation de la puissance de calcul informatique afin de traiter des transactions, sécuriser le réseau et permettre à tous les utilisateurs du système de rester synchronisés (source : Blockchain France)

(Crédit Photo : Nina-Lisa-Shutterstock)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur