Cybersécurité et conduite autonome : Thales et Vector signent une alliance

AuthentificationCloudLogicielsMalwaresPolitique de sécuritéSécurité
thales-vector-cybersecurite-voiture-autonome

Sysgo, filiale allemande de Thales, et Vector vont créer une co-entreprise spécialisée dans la cybersécurité des voitures connectées et autonomes.

Thales et Vector ont décidé de mutualiser leurs compétences en créant une co-entreprise spécialisée dans la cybersécurité pour les voitures connectées et autonomes.

La connectivité embarquée croissante dans les véhicules se traduit par une myriade d’applications et de logiciels dans le véhicule. Un terreau favorable pour les risques de cyberattaques. Chaque logiciel ou application présente d’éventuelles failles potentielles de sécurité. Une véritable boîte de Pandore pour les pirates en tous genres.

Sysgo, filiale allemande du groupe Thales, va ériger une JV avec Vector, un spécialiste des systèmes électroniques embarqués pour l’automobile qui est basé à Stuttgart (Bade-Wurtemberg). La combinaison des compétences devrait permettre d’aller plus vite.

Objectif : développer en commun “dans un délai très court” une plateforme logicielle embarquée, “améliorant la performance et la cybersécurité”. 

Une première mouture devrait émerger dans le courant de l’année. Tandis que des versions de série pour unités de contrôle de sécurité sortiront en 2019.

Les deux partenaires technologiques vont partir sur des bases existantes : PikeOS, le système d’exploitation en temps réel de Sysgo, et MICROSAR (logiciel de base AUTOSAR Adaptive*) du côté de Vector.

 “Cette coopération innovante entre Vector et Sysgo est un pas de plus pour l’industrie automobile en matière de services et de conseils en cybersécurité», évoque Laurent Maury, Vice-Président, Systèmes d’Information Critiques et Cybersécurité au sein de Thales, cité dans le communiqué.

La cybersécurité associée à l’essor de la conduite autonome est stratégique. D’autres initiatives apparaissent pour monter en compétence dans ce domaine comme BlackBerry qui compte s’appuyer sur sa plateforme Jarvis mise à disposition des OEM qui pourront vérifier la qualité du code des apps  embarquées dans les véhicules, tout au long des process de supply chain.  

*AUTOSAR (Automotive Open System Architecture), consortium qui développe une architecture logicielle standardisée pour “une mobilité intelligente”. Sa création remonte à 2003.

(Crédit photo : @Thales)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur