Deutsche Telekom pourrait se séparer de sa filiale T-Mobile UK

Cloud

Sous la pression, Deutsche Telekom semble sur le point de vendre sa filiale britannique.

La probable vente de la branche britannique de l’opérateur allemande Deutsche Telekom illustre une nouvelle fois les difficultés financières auxquelles est confronté l’opérateur historique allemand.

Les deux propriétaires de l’opérateur britannique, le gouvernement allemand et le fonds d’investissement Blackstone semblent favorables à la vente de T-Mobile, en difficulté financière depuis plusieurs mois, notamment face aux opérateurs O2 et Vodafone, leaders du marché de la téléphonie mobile britannique.

A la fin de l’année 2008, l’opérateur affichait une perte de 16.000 abonnés, au contraire de la branche américaine, “riche” d’ un million d’abonnés supplémentaires obtenus grâce à la vente de HTC Dream, le premier terminal sous Google Android.

Le destin de l’opérateur britannique n’est pour le moment pas tranché. Selon Financemarkets.co.uk, René Obermann, le président du conseil et p-dg se serait prononcé en faveur de la mise en place d’une nouvelle équipe capable de remettre T-Mobile UK dans la course. Plusieurs scénarios sont envisagés. Comme la fusion avec l’opérateur “3”, cinquième du marché ou encore le rachat par Orange UK.

Rappelons que Deutsche Telekom, qui souhaite limiter ses dépenses, vient de décider la fusion de ses activités fixe et mobile, souhaite réaliser une économie de 4,7 milliards d’euros d’ici 2010. En 2008, l’opérateur avait prévu de supprimer 34.000 postes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur