Deutsche Telekom progresse

Cloud

Le premier opérateur européen affiche une croissance en ligne avec ses objectifs

Comme France Télécom, Deutsche Telekom affiche une croissance trimestriel d’environ 3%. Le géant allemand a fait état d’un chiffre d’affaires pour le premier trimestre de 14,4 milliards d’euros (+3,5%) et d’une amélioration de 6,3% de son Ebitda à 4,9 milliards d’euros.

Sur la période, le résultat net du groupe a atteint la barre symbolique du milliard d’euros, matérialisant une hausse de près de 60% par rapport au premier trimestre 2004. Pour la seule activité ‘mobile’, l’Ebitda a enregistré une hausse de 15,6% par rapport à l’an dernier, permettant de compenser ainsi une baisse dans le fixe, mais ce résultat est inférieur aux attentes ce qui s’explique à la fois par les contraintes administratives et une concurrence acharnée. L’expansion du premier opérateur télécoms européen a de nouveau reposé presque exclusivement sur sa filiale américaine de téléphonie mobile (T-Mobile USA). Elle est parvenue à accroître son chiffre d’affaires et ses bénéfices et a enregistré 957.000 abonnés supplémentaires. Quant à la branche de téléphonie fixe, dans laquelle le groupe a incorporé T-Online International, ses activités internet, suivant en cela l’exemple de France Télécom, son chiffre d’affaires a baissé de 2,9%, entraîné par un recul de 5% en Allemagne. Commentant ces chiffres, le directeur général Kai-Uwe Ricke a déclaré : “Nous avons de nombreuses raisons d’être satisfaits des performances réalisées par le groupe. Deutsche Telekom a ainsi confirmé sa trajectoire vers la croissance profitable, surfant sur les solides performances enregistrées à l’international ainsi que dans le segment broadband”. Seule ombre au tableau, la fonte des bénéfices de T-Online, filiale Internet, qui paye au prix fort sa politique de recrutement de nouveaux abonnés. Le premier FAI européen annonce une chute de 18% de son excédent brut d’exploitation (EBE) au titre du premier trimestre à 96,6 millions d’euros. Son bénéfice net a reculé de 22,2% à 61,7 millions d’euros. Son résultat opérationnel a chuté de 31,5% à 65,6 millions d’euros sur la période.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur