Digest IT : Azure bug sur le stockage, Un cost killer à la DSI de SFR, Chiffrer gratuitement le web

CloudMobilitéSécurité

Pas eu le temps de lire tous les articles. Aucun souci. La rédaction de Silicon.fr vous livre un résumé de l’actualité IT de la semaine précédente.

Le monde de l’IT a vécu une semaine un peu chaotique avec des avancées technologiques, mais également des pannes et des piratages. Sur le premier point, on peut par exemple parler des annonces faites dans le domaine du HPC lors de la conférence SC14 à la Nouvelle-Orléans. Plusieurs constructeurs et opérateurs, OpenStop Systems, Orange Silicon Valley et Dell ont dévoilé des serveurs 1U ou 3U atteignant des niveaux de performances téraflopiques. Pas de quoi pour l’instant bouleversé le Top500 des supercalculateurs toujours dominé par la Chine. IBM et Nvidia devraient néanmoins à terme modifier ce classement avec la création de 2 supercalculateurs de 100 à 150 Petaflops.

Le HPC pourra tirer bénéfices des avancées technologiques en matière de stockage. Intel a annoncé la sortie en 2015 des premiers SSD à base de flash 3D NAND et prédit des capacités de 10 To d’ici 2016. Sur la partie réseau, Facebook a complétement révisé son architecture réseau dans l’extension de son datacenter d’Altoona.

Panne sur Azure, un problème de mise à jour de performance

Microsoft a eu une semaine mitigé, avec des annonces autour de Windows 10 et des détails sur le prochain Windows Store qui comprendra des fonctionnalités entreprise. Docker s’invite officiellement dans Windows, laissant en suspens la question de la réciprocité. Mais c’est surtout Azure qui a concentré le feu des projecteurs avec une panne qui a impacté beaucoup de services Clouds de l’éditeur. Ce dernier s’est fendu d’un message d’excuse et a indiqué qu’une mise à jour des performances de la brique stockage était responsable de la panne. Le Cloud a trouvé son maître pour son extension de nom de domaine, Aruba, un hébergeur italien qui a ravi le .cloud a Amazon et Google.

Un cost killer à la DSI de SFR

Sur la mobilité, le Digiworld Summit à Montpellier a focalisé son attention sur les prochains défis des opérateurs télécoms (Internet des objets, 5G, etc.) et sur les différents scénarios d’Internet en 2025. Des sujets qui évoluent très vites. Ainsi, l’avenir des Google Glass s’est obscurcit avec un désintérêt croissant des développeurs. Ces derniers se tourneront plutôt vers la montre connectée d’Apple qui a publié son WatchKit. La firme de Cupertino a aussi publié la version 8.1.1 d’iOS qui apporte un coup de fouet à l’iPhone 4Set l’iPad 2. Nokia est revenu sur le devant de la scène avec la présentation d’une tablette N1 sous Android 5.0, qui embarquera pour la première fois un connecteur USB réversible. En France, Altice, propriétaire de Numericable, lorgne ouvertement sur Bouygues Telecom et place ses hommes au sein de SFR. On notera l’arrivée du DSI de Numericable chez SFR pour réduire les coûts du SI de l’opérateur.

Un chiffrement gratuit du web

Surveillance, confidentialité, protection des données personnelles restent des leitmotivs sur le plan de la sécurité. Aux Etats-Unis, le Sénat a échoué à faire voter la réforme de la NSA, alors même que le Département d’Etat annonçait l’arrêt de son système de messagerie interne non classée pour des soupçons de piratage. On apprenait en fin de semaine qu’un site russe a piraté et mis en ligne des milliers de webcams dans le monde. La protection absolue n’existe pas, une étude montre que 8 utilisateurs sur 10 de Tor peuvent être identifiés. La riposte s’organise à travers plusieurs initiatives. Let Encrypt veut créer une autorité de certification gratuite pour aider au chiffrement du web. A3 est un projet d’un antvirus Open Source qui détecte, corrige et retient les menaces. Enfin, des ONG et l’EFF ont mis au point Detekt, une solution anti-spyware gouvernemental.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur