Prix de la DRAM : Samsung, SK Hynix et Micron ciblés en Chine

ComposantsRégulations

La Chine a ouvert une enquête sur les trois principaux fabricants de mémoires dynamiques (DRAM). Ils sont soupçonnés de collusion pour orienter les prix à la hausse.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Après un recours collectif aux États-Unis, une investigation en Chine…

Les autorités chinoises enquêtent sur les pratiques commerciales de Samsung, SK Hynix et Micron Technology, rapporte Reuters.

Les trois fabricants se partagent 95% du marché mondial de la mémoire vive dynamique DRAM (Dynamic Random Access Memory). Ils sont accusés d’entente sur les prix.

L’investigation est en cours. En effet, les entreprises concernées ont confirmé avoir reçu la visite de représentants de l’administration en charge de la régulation du marché. Samsung, de son côté, a déclaré coopérer avec les autorités chinoises sur ce dossier,

Des prix en hausse

Le marché mondial de la DRAM a bondi de 76% en 2017 à près de 72 milliards de dollars. En fin d’année dernière, les prix ont augmenté entre 5 et 10% (et jusqu’à 20% pour la DRAM équipant les smartphones), selon TrendForce.

Au 1er trimestre 2018, les sud-coréens Samsung et SK Hynix détenaient respectivement 44,9% et 27,9% du marché mondial de la DRAM, le fabricant américain Micron 22,6%.

Or, la Chine est le premier importateur de mémoires. Le pays consomme environ 20% de la production DRAM mondiale. Il veut protéger sa propre production de terminaux vendus dans le monde entier de la hausse des prix des mémoires.

(crédit photo © Raimond Spekking / CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT