Edouard de Fonclare (Avaya) : « Le monde de la téléphonie évolue vers celui de la collaboration »

Cloud

Spécialiste des solutions de communication pour les centres d’appel et grands comptes, Avaya élargit son offre à la vidéo et s’adresse aux plus petites entreprises notamment grâce au cloud, nous explique son dirigeant France.

Après l’annonce des nouveautés Avaya, avec l’intégration de la vidéo dans l’offre client, nous revenons plus longuement sur la stratégie de l’équipementier en compagnie de son directeur France, Édouard de Fonclare.

À regarder l’évolution de vos dernières solutions, il semble que la stratégie d’Avaya se concentre sur le collaboratif et la vidéocommunication. C’est une réalité aujourd’hui sur le marché ?

C’est plus qu’une tendance. Les outils de communication unifiée arrivent très fort dans les entreprises. Je dirais que c’est l’évolution naturelle du monde de la téléphonie vers le monde de la collaboration grâce aux applications multicanaux et l’arrivée de la vidéo dans les communications unifiées.

Pourquoi cet engouement autour de la vidéo ?

Avant, la vidéo était déconnectée des systèmes de l’entreprise. Et son utilisation était relativement complexe. Aujourd’hui la vidéo s’intègre au SI et son usage va se développer. Mais à condition que ce soit simple. Je pense que, en matière de communications unifiées, la vidéo sera aussi facile à utiliser que la voix et l’e-mail. Et, surtout, elle sera accessible par tout le monde dans n’importe quel lieu. L’acquisition de Radvision, finalisée le 9 juin dernier, nous permet de faciliter la mise en œuvre de la technologie dans les entreprises, y compris en mobilité, sur n’importe quel terminal, poste fixe, smartphones comme tablettes.

Dans la mesure où la technologie de Radvision touche les terminaux des utilisateurs finaux, l’acquisition constitue-t-elle un pont vers des offres grand public pour Avaya ?

Le B2C n’est pas notre marché, mais on constate une consumérisation des applications de l’entreprise. De fait, les différences entre les applications grand public et entreprise se réduisent. Et, pour Avaya, le lien tient dans la disponibilité de l’application de vidéocommunication sur l’Apple Store, donc accessible à tous. Il s’arrête là.

Quels arguments avancez-vous face à vos concurrents comme Cisco, Polycom, Aastra, voire LifeSize, sur la vidéocommunication ?

Avaya est présent dans le domaine de la communication unifiée avec un socle de téléphonie et de routage des appels extrêmement performant à travers l’offre d’intégration à Aura (architecture de gestion centralisée, NDLR) et des centres de contacts. Tout en cultivant cette notion d’interopérabilité et d’ouverture sur les terminaux non propriétaires. Nous avons donc la capacité à prendre en compte l’historique du client qui ne veut pas tout changer. La technologie Avaya permet d’aller vers les nouveaux médias tout en supportant le matériel existant qui sera changé au fil du temps. Nous apportons donc une souplesse d’évolution qui accroche bien sur le marché par ces temps de crise économique.

Et puis, les clients estiment qu’il y a un duopole sur la vidéo (Cisco et Polycom, NDLR) et s’en lassent. Avaya arrive en tant que trublion avec une technologie de qualité, simple à mettre en œuvre, et offrant la capacité d’ouverture et de récupération des points de terminaux multi constructeurs. Le temps des mono technologies est fini. Avec Aura, nous avons initié le support de PABX de marques différentes. Avaya ne veut pas être enfermé dans un monde propriétaire.

La suite en page deux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur