Everipedia : l’encyclopédie en mode blockchain est en ligne

CloudRéseaux

Everipedia, concurrent de Wikipédia, exploitant la blockchain EOS est désormais en ligne.

Suite à sa migration de plateforme Ethereum vers EOS, Everipedia est entré en service.

Des jetons pour motiver les rédacteurs

Ceux qui désirent l’enrichir d’articles ou en modifier d’autres seront motivés par le gain de jetons IQ.

Fonctionnant en mode décentralisé, Everipedia rassemble des articles issus de plusieurs encyclopédies. Ce qui fait qu’il y aura plusieurs sources pour un même sujet.

Concrètement, au lieu d’utiliser un seul serveur pour stocker les données, la blockchain permet de distribuer les données sur un réseau qui nécessite un consensus avant d’autoriser les modifications. La méthode de vote et de consensus est également totalement transparente car tout se passe sur la blockchain EOS qui consiste en un registre public.

La blockchain synonyme d’indépendance

Mais, au lieu d’enregistrer des transactions financières, Everipedia utilise la blockchain pour s’assurer que quiconque dans le monde puisse accéder à l’encyclopédie.

Décentralisé, Everipedia est ainsi par nature non censurable.

Les jetons permettront aux utilisateurs de participer et de voter sur les problèmes de gouvernance du réseau. De quoi garantir une forme d’indépendance d’Everipedia, là où Wikipédia repose sur des dons.

Larry Sanger, cofondateur de Wikipédia, compte parmi les collaborateurs ayant collaboré sur ce projet.

Everipedia avait levé 30 millions de dollars en février dernier.

Malgré les promesses liées à l’utilisation de la blockchain, il ne sera pas trivial de concurrencer Wikipédia. La plate-forme à but non-lucratif revendique en effet 3 millions de visiteurs uniques par mois et plus de 6 millions de pages.

(Crédit photo : @Everipedia)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur