Un ex-HP à la tête de la division Entreprise de Dell

Régulations

Exit Brad Anderson. En marge de la publication de ses résultats trimestriels Dell a annoncé son replacement par Marius Hass, un ancien d’HP Networking.

Après Intel, Compaq et HP (DG de la division Networking, mais également vice-président senior Stratégie et développement corporate), puis un court séjour de deux ans chez l’investisseur Kohlberg Kravis Roberts & Co (KKR), Marius Hass rejoint Dell pour prendre la place de Brad Anderson à la tête de la division Enterprise Solutions, en charge des serveurs, des réseaux et du stockage Dell.

Marius Haas

La longue transformation de Dell

Michael Dell, fondateur et CEO de la société qui porte son nom, s’est engagé depuis quelques années dans un vaste mouvement stratégique visant à réduire la dépendance de son activité au seul matériel. En se dotant en particulier de deux divisions, software et services, réputées pour apporter beaucoup plus de marge. Un mouvement initié à la fin du siècle dernier par le géant IBM, et suivi également par son premier concurrent HP.

Cette nouvelle stratégie s’est longtemps, et encore aujourd’hui, traduite par de nombreuses acquisitions, plus particulièrement dans le logiciel – SonicWall, AppAssure, Scalent, et plus récemment Quest Software -, mais également dans d’importantes niches d’infrastructure, comme Compellent dans le stockage qui s’est en partie substitué à l’OEM des produits EMC.

Les changements à la tête du groupe

Mais voici que Dell, en plus des acquisitions, s’est lancé dans un jeu des chaises musicales afin de faire tourner son encadrement. Un jeu subtil auquel il n’est pas le seul à jouer. HP donne même l’impression de vouloir accélérer la cadence !

Brad Enderson, le président de la division Enterprise Solutions depuis 2005, va donc quitter le groupe. Démission volontaire ou forcée, rien n’a encore percé… Le bonhomme est cependant loin d’avoir démérité. Alors que les ventes d’ordinateurs portables et d’ordinateurs de bureau ont fortement reculé, les chiffres de sa division, qui représente environ 20 % des ventes globales de Dell, ont progressé de 14 % sur les serveurs et les réseaux, mais reculé de 13 % sur le stockage (un effet principalement attribué à l’arrêt du partenariat avec EMC).

L’infra doit suivre la stratégie du groupe

Il faut cependant rappeler que, quelle que soit la stratégie de Dell, une bonne partie repose sur l’infrastructure, ce qui est encore plus vrai s’agissant du logiciel et des services.

La division Enterprise Solutions demeure donc stratégique pour le groupe. Le changement de président à sa tête peut en revanche être assimilé à un signe fort de Dell pour que cette division accompagne avec plus d’implication les changements d’orientation du groupe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur