Facebook modernise les forums sur mobile avec Rooms

AppsMobilité

Après les rumeurs, Facebook a officialisé l’arrivée de Rooms, un service de forums sur mobile. Si les pseudos sont acceptés, l’anonymat total est cependant interdit.

En provenance de ses « creative labs », Facebook sort une nouvelle application mobile gratuite : Rooms. Il met ainsi fin aux rumeurs qui alimentaient le web au début du mois, sur la création d’une messagerie anonyme.

Disponible uniquement sur iOS et sur les marchés anglophones (Etats-Unis, Royaume-Uni…) pour le démarrage, cet outil compte réveiller l’esprit communautaire de l’ère pionnière de l’Internet des années 90 en l’associant à la mobilité, selon nos confrères d’ITespresso.

C’est un vaste forum de discussion sur tous les centres d’intérêt accompagnés de photos et vidéos à personnaliser et des messages texte. La dimension « Rooms » faisant référence aux chambres (espaces dédiés sur un thème donné) que l’on trouve sur les forums de discussion.

« Non seulement les ‘rooms’ peuvent aborder n’importe quel sujet mais, en plus, les créateurs d’une chambre peuvent aussi contrôler presque tout le reste si cela les concerne. Rooms est conçu pour être un outil flexible et de création », explique Josh Miller, responsable du projet chez Facebook, dans une contribution blog pour l’inauguration.

Pseudonyme accepté, mais pas l’anonymat

L’outil ne peut pas être exploité sous le couvert de l’anonymat. « Nous sommes obsédés par la manière de bâtir des communautés. Dans ce contexte, vous avez besoin d’une identité récurrente qu’il s’agisse de votre vrai nom ou d’un pseudonyme, vous avez besoin d’un nom. C’est la différence avec une application favorisant l’anonymat », explique Josh Miller sur TechCrunch.

Un système d’échanges qui rappellerait le bulletin board system (BBS) estime le New York Times qui puise dans les limbes de l’Internet pour trouver l’inspiration. Un outil que les pionniers de la communication sur Internet connaissaient bien et que les Québécois appellent « babillard électronique ».

rooms

A lire aussi :

Google sécurise physiquement les comptes, Facebook compare les identifiants piratés


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur