Finlande, Taiwan: Sasser fait beaucoup de dégâts

Sécurité

Le 130 succursales de la banque finlandaise Sampo n’ont pas ouvert leurs portes ce lundi et un tiers des postes de Taiwan a été paralysé par le ver

Apparu ce 1er mai, le ver Sasser a pris de court de nombreuses grandes entreprises ou administrations. Nous évoquions ici le cas de l’AFP (voir notre article). Ce lundi, la banque finlandaise Sampo, la troisième du pays avec un million de clients, annonce avoir fermé ses 130 succursales.

Prudence excessive? Sûrement pas. Les responsables techniques du réseau bancaire ont expliqué que leurs protections anti-virus n’avaient pas été mises à jour. Voilà ce qui se passe quand une entreprise ne prend pas au sérieux sa politique de sécurité… “Il est possible que nous ayons déjà eu quelques problèmes avec ça, et (la fermeture) était la meilleure solution pour éviter de sérieux problèmes“, a expliqué le porte-parole de la banque. Dans la foulée, on apprend que Sasser a paralysé un tiers des bureaux de poste de Taïwan. Quelque 1.600 ordinateurs des bureaux de poste de Changhua (ouest) et 300 dans Taipei et sa banlieue, ont été éteints par le virus lundi. “Nous avons commencé à recevoir des plaintes de nos bureaux vers 10H00 (2H00 GMT), disant que leurs ordinateurs n’arrêtaient pas de s’éteindre et de redémarrer automatiquement”, a expliqué à l’AFP un responsable de l’entreprise qui prévoit un retour progressif à la normale. Par ailleurs, l’éditeur F-Secure indique que la compagnie aérienne Delta Airlines a vu ses vols retardés de plus de 10 heures, ce samedi, en raison de problèmes informatiques certainement dus au ver. Une chose est sûre, il semble que certaines grandes entreprises et administrations ne ‘patchent’ pas régulièrement Windows. Cette opération permet pourtant de se protéger efficacement. Rappelons que Sasser-A, B et C sont des vers qui circulent sans e-mail et contaminent les PC simplement connectés au Net. Ils provoquent des redémarrages de la machine mais n’attaquent pas les fichiers. Sasser exploite une faille sous Windows corrigée par un patch diffusé par Microsoft le 13 avril. Un PC patché par Microsoft et protégé par un anti-virus actualisé n’a quasiment rien à craindre de Sasser.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur