Forum Alcatel Lucent: des arguments pour sortir de la crise

Réseaux

Le slogan ?  “Be a dynamic enterprise”. Le groupe s’organise pour capitaliser sur ses points forts -comme la communication unifiée

Au Palais des Congrès à Paris, Alcatel Lucent a réussi le pari, en plein salon CeBIT, de déplacer ses clients et partenaires. Son Forum annuel, mondial, se confirme comme un événement international, même la présence européenne (élargie à l’Est) prédomine, naturellement.

En ouverture, s’exprimant exclusivement en anglais, Ben Verwaayen, dg, a sans doute fait moins d’effets de charme que son prédécesseur, la svelte Pat Russo, mais il a réussi à faire passer le message d’une sincère volonté de redonner une dynamisme au goupe, qui vient de ré-organiser ses divisions au 1er janvier dernier.

L’activité est désormais articulée en quatre divisions:

-la division ‘Opérateurs’, qui avec environ 10 milliards d’euros en 2008 pèse 60 à 65% du groupe,

-la division ‘Services’ , qui représente 3,5 milliards (en grande partie, sous forme de contrats d’infogérance),

-la division ‘Entreprises”, environ 1,8 milliard

– la division ‘Applications’ (incluant Genesys, l’activité centres d’appels) pesant 1,5 milliard.

A retenir également que la division Entreprises se subdivise désormais entre le marché des entreprises (adressé toujours en indirect, via les VAR / intégrateurs) et, nouveau, une entité “marchés verticaux“, visant les secteurs (transport, énergie, éducation, santé… et les “smart communities“)

Dans les allées du Forum, Alcatel Lucent mettait notamment en avant son offre de communications unifiées. Sa solution “MyInstantCommunicator” est désormais étendue aux mobiles (capacité autour d’un numéro unique de fédérer les communications fixes, mobiles, accès Internet… Il s’agit d’un “module “client unifié” peu intrusif” (affichage dans un mini-fenêtre ‘toaster’) qui est progressivement porté sur les mobiles BlackBerry, Nokia, iPhone, les systèmes sous Windows Mobile et même sous Android de Google.

Il a également été conçu pour s’insérer dans les applications collaboratives (Microsoft OCS, Sharepoint, ou IBM Lotus…).

A noter qu’Alcatel Lucent, dont on a tendance à ne retenir que ses succès de ventes dans l’accès ADSL, revendique toujours de bonnes places dans les commutateurs / routeurs. L’héritage Xylan, BayNetworks est toujours, là ce qui, par exemple, placerait le groupe numéro 2 mondial (derrière Cisco, bien sûr) dans les routeurs IP MPLS (gamme gigabits, 6200, 6850).

Dans les commutateurs de ‘backbone’ (réseau fédérateur), Alcatel Lucent revendique également la 2è place, grâce aux bons scores de sa gamme 7000 (best seller étant le 7750)…

Dans le LAN switching, en revanche, HP Procurve est passé devant, mais Alcatel Lucent revendique tout de même 5 à 6% du marché.

( A suivre)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur