Fraude : la direction de Dell se serre les coudes

Cloud

Face à l’enquête comptable, Micheal Dell soutient bec et ongles son directeur général Kevin Rollins

Il n’y aura pas de crise du pouvoir chez Dell. Du moins pour le moment. Le premier fabricant mondial de PC traverse une passe difficile: perte de parts de marché, chute de l’action de 27% cette année, mais surtout, le groupe doit faire face à deux enquêtes comptables.

La première a été lancée par la SEC, le gendarme américain de la Bourse, l’autre par le Procureur du district sud de New York. Il s’agit de savoir si les comptes publiés depuis 2002 sont authentiques. Rappelons qu’aux Etats-Unis, on ne plaisante pas avec la régularité des comptes. WorldCom en sait quelque chose ! Sur la sellette, le directeur général Kevin Rollins, pourrait faire office de fusible. Mais Michael Dell, président du groupe lui a apporté tout son soutien lors d’une récente réunion. “Je pense que Kevin Rollins est un dirigeant remarquable et (ces spéculations de départ) sont totalement vaines”, a-t-il déclaré selon la Tribune. “Kevin et moi gérons l’affaire ensemble. Si vous voulez le critiquer, critiquez-moi aussi”. C’est ce que l’on appelle un soutien sans faille. Pour autant, le groupe refuse de commenter les enquêtes en cours. Il indique juste qu’il “coopérait totalement” avec la justice et les autorités boursières. Affaire à suivre. Inde: une première usine à Madras

Dell qui mise particulièrement sur l’Inde annonce que sa première usine dans le Sous-continent sera localisée à Madras. La fabrication devrait démarrer au premier semestre 2007. L’usine produira dans un premier temps des ordinateurs de bureau, 70% de ses ventes en Inde étant constituées par ce type de machine. Dell précise qu’au cours de son dernière trimestre fiscal, ses livraisons ont bondi de 82% en Inde et son chiffre d’affaires de 63%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur