Freescale fait confiance à ARM pour ses composants de communication QorIQ

Composants
ARM Cortex-A12

Avec les QorIQ LS2, Freescale livre une solution ARM 64 bits qui titille le haut de gamme QorIQ à base de cœurs PowerPC 64 bits. Comparaison des deux offres.

La famille de composants QorIQ de Freescale est dédiée spécifiquement aux équipements de communication. La firme profite de son Freescale Technology Forum de Dallas (au Texas) pour dévoiler une partie de ses plans futurs concernant cette gamme.

Un futur où l’architecture PowerPC utilisée jusqu’alors devra apprendre à partager avec l’architecture ARM. Les QorIQ LS2 s’appuieront en effet sur des cœurs ARM 64 bits, de type Cortex-A57. Quatre dans le cadre du LS2045A et huit pour le LS2085A. Le tout cadencé à 2 GHz.

Si les marchés visés ne sont pas les mêmes, la comparaison avec le haut de gamme QorIQ en PowerPC est intéressante à plus d’un titre. Car, comme vous allez le voir, pour un premier essai, les puces QorIQ ARM se hissent quasiment au niveau de leurs équivalents PowerPC.

Puissance…

Aujourd’hui, les QorIQ de la série T4 – le haut de gamme de Freescale en PowerPC – comprennent trois représentants : T4080, 4 cœurs physiques, 8 threads ; T4160, 8 cœurs physiques, 16 threads ; et T4240, 12 cœurs physiques, 24 threads. Sur le papier un T4240 écrase donc assez largement un LS2085A (voir à ce propos notre article « Freescale présente un processeur surpuissant… pour les applications réseau »).

Toutefois, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Primo, nous ne connaissons pas précisément le gain de performance apporté par les deux threads des cœurs 64 bits PowerPC e6500. De plus, la fréquence de fonctionnement des QorIQ T reste en-dessous des 2 GHz : 1,8 GHz, voire 1,67 GHz selon certains documents de Freescale. Enfin, les QorIQ T utilisent de la mémoire DDR3, alors que les QorIQ LS2 s’appuieront sur de la DDR4.

Autre point qu’il ne faudra pas négliger, la prépondérance d’ARM sur nombre de marchés fait que le code est souvent mieux optimisé pour cette architecture processeur.

… et équipements

Quid de l’équipement réseau des puces QorIQ ARM ? Freescale annonce 8 interfaces Ethernet Gigabit et 8 interfaces à 10 Gb/s, le tout avec un moteur de traitement de paquets capable de traiter 40 Gb/s. Dans ce domaine, les QorIQ PowerPC font à peine mieux (voire moins bien) :

  • T4080 et T4160 : 13 ports Ethernet Gigabit et 2 Ethernet 10 Gb/s ;
  • T4240 : 16 ports Ethernet Gigabit et 4 Ethernet 10 Gb/s.

Notez que pour le plus puissant des QorIQ T, Freescale annonce une capacité à traiter 50 Gb/s de paquets réseau.

Une gamme complète

Mission réussie donc pour les LS2 en ARM Cortex-A57, qui promettent d’aller concurrencer les meilleurs composants PowerPC e6500, avec même peut-être une bonne surprise à attendre côté consommation électrique.

Cette annonce confirme par ailleurs l’intérêt des concepteurs de composants réseau pour les puces ARM, comme nous l’avait indiqué Eric Lalardie fin 2013. Freescale prévoit de dévoiler toute une gamme de puces QorIQ ARM. Celle-ci se compose pour le moment des LS1 (2 cœurs Cortex-A7 cadencés entre 600 MHz et 1 GHz, avec une consommation allant de 2 W à 2,8 W) et LS2 (4 ou 8 cœurs Cortex-A57 cadencés à 2 GHz).

Les QorIQ LS1 et LS2 devraient être disponibles fin 2014, début 2015.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Aux ARM, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur