Google Chrome en termine avec sa phase bêta et prépare ses extensions

Logiciels

Par contre, il y a toujours aucun calendrier pour les versions Mac et Linux du navigateur

Fait rarissime chez Google, un service va sortir de la phase bêta. C’est le cas du navigateur Chrome dont une permière version finale devrait être mise en ligne dans les prochaines heures. Google, qui revendique 10 millions d’utilisateurs de son browser dans le monde, indique avoir “travaillé d’arrache-pied depuis la sortie de la première version bêta”,explique Anders Sandholm, Product manager pour Chrome.Et d”ajouter que les nombreuses remontées des utilisateurs ont permis d’accélérer les développements.

Cette nouvelle mouture apportera plus de vitesse (+50% affirme Sandholm), plus de sécurité, une meilleure gestion des favoris et de la vidéo en ligne mais surtout la prise en charge des extensions. Ce qui lui faisait cruellement défaut face à un Firefox par exemple. Sans extensions, point d’essor, selon les obervateurs.

Selon les dernières informations communiquées par Aaron Boodman, développeur chez Google, les extensions seront aussi faciles à créer que des pages web, sans utilisation d’une interface de programmation propriétaire. Ce point de vue est identique à celui adopté par Microsoft et Opera, qui favorisent des extensions au développement simplifié. Le code utilisé comprendra du HTML, des CSS, du JavaScript et quelques fonctions spécifiques.

Google promet une infrastructure unique permettant de gérer, installer et mettre à jour les extensions fournies par les développeurs. De même, Google indique que les extensions continueront à fonctionner, même après une mise à jour du navigateur, et sans que les programmeurs aient besoin d’adapter leur code.

Mauvaise nouvelle néanmoins pour les fans de la pomme et du pingouin, aucune date n’est encore prévue pour les versions Mac et Linux de Chrome. “Nous travaillons dessus et nous sommes conscients de la forte demande. Mais nous ne pouvons pas encore fournir un calendrier”, préciseAnders Sandholm.

Selon le dernier pointage de Net Applications, Google Chrome détient une part de marché de 0,74%, loin derrière Firefox (20%) et Internet Explorer (71%). Cette première version finale permettra-t-elle à Chrome de décoller ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur