Google Chrome double Mozilla Firefox en Europe !

Poste de travail

Le navigateur web Google Chrome, qui occupe la première place au niveau mondial, fait maintenant de même en Europe, en dépassant d’une courte tête Firefox.

Sur les sept derniers jours, les statistiques de StatCounter sont sans appel : le navigateur web le plus utilisé en Europe est Chrome, qui passe ainsi devant Firefox (source). Certes, la différence entre les deux butineurs n’est que de 0,03 %, mais, au vu des courbes de croissance des deux offres, elle ne pourra que se creuser.

Sur un an, Chrome est ainsi passé de 19,96 % de parts de marché, loin derrière Firefox et Internet Explorer, à 29,47 % de parts de marché, entre les deux butineurs. Sur les trente derniers jours, c’est toujours Firefox qui reste le champion en Europe. Toutefois, la situation s’est inversée ces trois dernières semaines.

Cette forte hausse de Chrome, c’est Internet Explorer de Microsoft qui en pâtit le plus. Il perd en effet plus de 7 points de parts de marché en un an. Firefox n’est toutefois pas à l’abri. Il concède ainsi presque 4 points sur la même période.

Chrome est donc en passe de devenir le navigateur numéro un en Europe. Une position qu’il occupe déjà au niveau mondial. Toutefois, qu’en est-il en France ? Sur les trente derniers jours (source StatCounter), il reste en troisième position derrière Internet Explorer et Firefox, ce dernier conservant une confortable avance.

Là encore, la croissance de Chrome sur douze mois est soutenue. Si elle se maintient, le logiciel de Google devrait dépasser ses deux concurrents d’ici la fin de l’année.

Le WebKit s’est imposé

La victoire de Chrome et la montée de Safari font que le moteur de rendu open source WebKit est aujourd’hui le plus utilisé au monde, et de loin.

Sur les trente derniers jours (source StatCounter), 39,65 % des internautes utilisent un butineur s’appuyant sur WebKit (Chrome et Safari), 32,25 % font confiance à Trident (Internet Explorer), 24,77 % à Gecko (Firefox) et 1,77 % à Presto (Opera).

Un élément important, car les différences de rendu entre les quatre moteurs restent parfois importantes (malgré leurs efforts pour respecter les standards en vigueur). Or, les webmasters optimisent, en principe, leurs sites du navigateur le plus utilisé au moins utilisé (en plus de leurs efforts en faveur des standards en vigueur, là encore).

En Europe, le classement est modifié, mais le leader reste inchangé : 37,12 % pour WebKit, 30,15 % pour Gecko, 28,33 % pour Trident et 3,39 % pour Presto. Si Chrome n’est qu’en troisième position du podium français, c’est là encore WebKit qui reste le moteur le plus utilisé, avec 36,3 % de parts de marché, devant Gecko (32,55 %), Trident (29,11 %) et Presto (0,99 %). Nous remarquons que les écarts entre les trois premières offres sont ici moins importants.

Notez que ces statistiques ne prennent pas en compte les parts de marché des navigateurs alternatifs, qui oscillent entre 1,02 % et 1,55 % suivant les régions.

Crédit photo : © Electriceye – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur