Gros lots pour AT&T, EDS et T-Systems avec Shell

Cloud

L’opérateur américain signe un contrat de 1,6 milliard, le groupe informatique remporte un contrat d’1 milliard, même chose pour l’allemand

Nouveau très gros contrat pour le géant américain des télécoms AT&T. Après avoir remporté en 2007 un appel d’offres de 1 milliard de dollars de General Motors, le groupe annonce ce lundi la signature d’un contrat de 1,6 milliard de dollars avec Shell. Un record au niveau européen pour l’opérateur.

Ce contrat de 5 ans prévoit que AT&T fournira au géant des produits pétroliers son infrastructure mondiale de communications fixe et mobile. Il inclut également la gestion et la maintenance de cette infrastructure.

Concrètement, AT&T fournira à l’entreprise et à ses filiales réparties dans plus de 100 pays, des services managés de réseaux LAN et WAN, de services vocaux (y compris de téléphonie Internet), de solutions de sécurité managée et de services de mobilité.

AT&T assurera la connectivité directe de 1.500 sites, centres d’affaires et sites d’exploitation. Il gérera aussi plus de 600 contrats tierce partie avec plus de 300 fournisseurs dans le monde.

Enfin, AT&T assurera l’accès aux données à distance pour plus de 50.000 employés de Shell, en déplacement ou à domicile.

Environ 560 spécialistes réseaux de Shell, principalement localisés aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Malaisie et aux États-Unis, devraient rejoindre les employés AT&T, au nombre de 300.000 personnes.

AT&T marque ici des points, notamment dans la lutte qui l’oppose à son concurrent Verizon. Rappelons que l’opérateur entend accélérer ses investissements dans ses réseaux en dépensant pas moins d’un milliard de dollars cette année. C’est 33% de plus qu’en 2007.

Cet accord représente l’un des trois contrats d’externalisation signés par Shell avec de grands fournisseurs de services informatiques et réseaux, rappelle AT&T. D’ailleurs, les deux autres grands gagnants sont EDS et T-Systems.

Aux termes de l’accord, EDS sera chargé pour 1 milliard de dollars de fournir des services d’aide à l’utilisateur final (maintenance sur site, sauvegarde de données, messagerie, transfert de données mobiles) aux salariés du groupe, répartis dans plus de 100 pays.

De son côté, T-Systems, la filiale de services informatiques de Deutsche Telekom, aura en charge, également pour 1 milliard de dollars sur cinq ans, l’externalisation de l’infrastructure et des systèmes informatiques de Shell, y compris cinq centres informatiques (trois aux Pays-Bas, un aux Etats-Unis et un en Malaisie) et 900 salariés du groupe anglo-néerlandais.

Dans le cadre du contrat avec Shell, T-Systems va transférer le siège de sa filiale américaine à Houston, au Texas. En outre la Malaisie va devenir le centre de ses activités pour la région Asie-Pacifique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur