HP: 4è trimestre meilleur que prévu. Léo Apotheker reste discret

Cloud

HP termine son année fiscale légèrement au dessus des prévisions. Le nouveau dg, Léo Apotheker, a fait peu de commentaires

Pour son 4è trimestre fiscal 2010 (à fin octobre), Hewlett-Packard affiche de bons chiffres, supérieurs à ce qui était prévu – le chiffre d’affaires étant en hausse de +8%. Du coup, les prévisions pour 2011 sont revues à la hausse.

Le chiffre d’affaires des 3 derniers mois s’établit à 33,3 milliards de dollars (contre 30,8 milliards en 2009, même trimestre).
Le résultat net s’affiche à 2,5 milliards de dollars (contre 2,4 en 2009, même période). Le gain est de 1,1 dollar par action.

A noter que les ventes de serveurs et de solutions de stockage ont grimpé à 5,3 milliards de dollars sur le 3è trimestre écoulé, dégageant une marge de 730 millions contre 481 millions sur la même période en 2009. C’est la plus forte progression, avec +25%, contre +8% pour l’activité imagerie et imprimantes, par exemple.
L’effort va être porté sur les services et les ventes de logiciels, qui n’ont progressé que de +1%, voire moins, sur le trimestre écoulé.

Pour la nouvelle année fiscale qui commence, HP révise ses prévisions à la hausse, comme numéro un mondial de l’informatique, avec une projection se situant entre 132 et 133 milliards de dollars et un bénéfice par action entre 5,16 et 5,26 dollars, en croissance de +13 à +15%.

Selon certains analystes, HP s’apprête à sortir de l’ambiance de rigueur qui prévalait au sein de la compagnie sous la direction de Mark Hurd, le précédent p-dg, brutalement remercié à la suite de révélations sur des dépenses liées à ses relations avec une ex-actrice de films de charme – ce qui ne l’a pas empêché de se retrouver à la direction d’Oracle, appelé par son “ami” Larry Ellison.

Le nouveau dg, Léo Apotheker reste en retrait
Léo Apotheker s’est montré peu disert. Dans une conversation à distance avec des journalistes, il a clairement montré qu’il gardait ses commentaires et ses orientations pour plus tard. Il a simplement dit avoir rencontré des milliers de salariés de HP.   Il a dit également avoir ignoré les piques envoyées à son endroit par Larry Ellison , patron d’Oracle, à propos des fichiers TomorrowNow, société rachetée par SAP, du temps où Léo Apotheker était à sa direction (cf article: ‘Affaire Oracle contre TomorrowNow‘)

C’est encore un peu trop tôt pour moi de faire de commenter la stratégie future“, s’est contenté de dire le nouveau CEO, ajoutant “J’ai déjà identifié des domaines d’activité où nous pouvons mieux faire“.
Le nouveau patron exécutif de HP a toutefois laissé entendre que l’activité du logiciel, qu’il connaît bien et pour cause, devrait à moyen terme peser 9% du chiffre d’affaires (contre 2,9% actuellement). Il ne dit pas comment, mais justifie cette directive notamment par le fait que HP a vocation  à s’affirme comme un “groupe intégré” et que le logiciel dégage les marges les plus confortables (jusqu’à 25% en marge brute).
A la clôture de la bourse à Wall Street, l’action HP a gagné +3% à 44,60 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur