HP Converged Cloud… l’offre cloud d’HP marie infrastructure unique, solutions et complexité

Cloud

Avec l’annonce de HP Converged Cloud, HP veut assurer la convergence de ses offres et solutions afin de faire la révolution dans le cloud. Mais il lui faut d’abord affronter la complexité de son offre.

« C’est un moment très important que nous vivons. Pour la première fois avec HP Converged Cloud nous assistons à l’avènement de l’interopérabilité dans le cloud, » affirme Xavier Poisson-Gouyou Beauchamps, vice-président HP EMEA Cloud Computing. « Le cloud transforme les entreprises et elles vont plus loin que de simplement revoir leur système d’information. Ce que nous vivons aujourd’hui est une réelle transformation. »

L’annonce d’HP laisse perplexe. Non que l’on doute des capacités du constructeur à construire une véritable offre cloud, mais par la complexité de la manœuvre et surtout de ce qui se trouve sous le capot. En fait, des offres cloud, nous en découvrons quotidiennement. En revanche, la majorité d’entre elles évoluent dans un flou artistique, et l’on a du mal à savoir ce qui se cache réellement derrière. Point de cela ici, HP joue la carte de la transparence et nous dévoile son offre cloud… et sa complexité !

Une infrastructure unique

L’avantage pour HP, c’est de maitriser la plupart des couches de son offre. On est donc loin du jeu de construction, voire du bazar opaque qui domine chez certains concurrents. Avantage pour le constructeur, donc, les différentes couches portent un nom et il débute par HP. Autre avantage, HP joue la carte de la convergence et de la standardisation. Là encore, la profondeur de son catalogue le lui permet. L’architecture matérielle est ouverte, la « cloud fabric » unique se base sur HP Converged Infrastructure, « le pivot central de la couche d’infrastructure essentiel de la délivrance au niveau hardware de nos offres cloud ». On l’a compris, être un leader et travailler avec des leaders, cela simplifie la communication.

Au-dessus de la couche OS (système d’exploitation) Linux Ubuntu vient prendre place une pile OpenStack. « La couche infrastructure est fédérée avec une couche unique pour la délivrance cloud ». Le système open source d’Infrastructure as a Service (IaaS) OpenStack adopte une forme concrète, on ne peut que s’en féliciter. Sauf que la distribution est une pile HP OpenStack maison, qui reprendrait Nova et Swift (les parties compute et stockage), complétées d’une couche base de données MySQL et d’un service de stockage en mode blocs.

Suivent les couches HP Converged IaaS Controller, la couche d’abstraction pour le physique et le virtuel, qui embarque Open Stack et le complète, par exemple pour gérer le SLA avec des composants qui peuvent être hétérogènes. HP Converged Management & Security pour les règles, l’orchestration, le monitoring, la surveillance, les fonctions de bursting (basculer temporairement du cloud privé vers un cloud public lors des pics de charge), etc. Et le nouveau HP Converged Information (basé sur Intelligent Data Operating Layer – IDOL – d’Autonomy) pour gérer les données et métadonnées structurées et non structurées, pour le Big Data par exemple. Une couche PaaS (Plateform as a Service) devrait rapidement trouver sa place et supporter les langages Java, PHP, Python et Ruby.

Au-dessus de cet ensemble se trouve la couche cloud, avec HP Private Cloud et les clouds maps ; HP Managed Cloud Services, au catalogue enrichi d’offres proposées par HP à ses très grands clients, comme le disaster recovery ; HP Cloud Services, qui réunit les fonctions essentielles pour le développeur, comme le paiement à la consommation. Enfin vient prendre place un portail commun, HP Portal Experience, avec une place de marché pour fédérer les différents services et composants qui viendront nourrir le cloud, qu’ils proviennent de HP ou d’autres. HP Converged Cloud dispose ainsi d’une infrastructure unique, qui supporte l’infrastructure traditionnelle du datacenter, le cloud privé, le cloud managé et le cloud public.

HP Converged Cloud sera disponible en bêta publique et pour les premiers grands clients le 10 mai.

Crédit photo : © Beboy – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur