HP développe un logiciel pour limiter les attaques virales

Sécurité

Avec ‘Virus Throttle’, nouveau logiciel développé par HP, l’éditeur entend non pas proposer un anti-virus de plus, mais plutôt limiter les risques d’infection en agissant directement sur les postes

HP n’entend pas réinventer la roue, et laisse aux acteurs du marché le soin de développer des anti-virus performants, ce n’est pas là l’approche de la division logiciels du géant de l’informatique !

Bien au contraire, Virus Throttle, nouvelle application développée par HP, est plus proche des solutions de gestion des environnements et infrastructures que des applicatifs traditionnels de protection virale. Les ingénieurs d’HP ont développé une solution de virus-throttling (étranglement des virus) dont le rôle n’est pas d’arrêter vers ou virus, mais plutôt d’identifier les risques, de réduire les capacités des postes à servir de vecteur des attaques, et d’avertir les personnes compétentes dans l’entreprise. Si le logiciel soupçonne sur un poste un risque d’infection, à partir de tentatives d’auto diffusion d’un ver, certaines fonctions du poste sont alors drastiquement limitées. “N’importe quel ver ou virus qui est dépendant de sa capacité à se diffuser lui-même sera ‘blessé’ par cette technologie“. Ce qui est intéressant dans cette approche provient de la pro activité de la solution, qui ne nécessite pas, à la différence des anti virus, de détecter une signature pour intervenir. Si le virus attaque, le poste est ralenti, mais ses fonctions vitales et protégées restent actives, et les effets de l’attaques sont limités, voire circonscrits ! HP projette de commercialiser sa solution en 2005, mais pour le moment personne ne l’a vue en dehors des ingénieurs de l’éditeur, elle ne tourne que sur les serveurs et n’a pas été testée sur des PC, et aucune base tarifaire n’a été définie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur