Quantcast

PME : comment gérer l’impact de l’Internet des Objets sur le SI

Avant de refondre entièrement leur SI pour intégrer l’IoT, les PME peuvent se tourner vers les offres Cloud et développer des passerelles de communication pour permettre à leurs applications internes d’exploiter les informations issues des données massives. Le choix du Cloud est un excellent moyen de débuter les projets IoT.

Vincent Gonnot, Couchbase« Avant de poser la question de l’impact des données massives issues des objets connectés sur le SI, les PME doivent au préalable définir la finalité de la collecte et de l’analyse de ces informations. En quoi ces données issues de l’IoT seront génératrices de nouveaux business pour mon entreprise ? Si la réponse n’est pas claire, il est inutile de déployer une stratégie IoT, car elle sera perçue comme une source de coûts et non de revenus. Et ce sera un échec, » énonce clairement Vincent Gonnot, Directeur Europe du Sud de Couchbase.

 

Des passerelles pour interfacer les données de l’IoT avec le SI

En revanche, si l’IoT est associé à une source de revenus potentiels, l’entreprise doit mettre en place les outils capables de collecter, de stocker et d’exploiter de gros volumes de données. Or, bien souvent, les SI des PME sont structurés autour de solutions propriétaires, parfois anciennes, et n’ont ni les outils, ni les capacités de stockage et d’analyse de données massives.

C’est pourquoi, avant d’envisager la refonte totale de son système d’information, l’entreprise peut utiliser les solutions présentes chez les fournisseurs de Cloud. « Ce choix n’affranchit pas pour autant l’entreprise de développer des passerelles pour autoriser les solutions Big Data à communiquer avec son SI. Il est, par exemple, particulièrement intéressant d’interfacer les solutions IoT avec le CRM interne afin de mieux identifier les besoins des clients et personnaliser les offres, conseille notre expert. Mais, faire le choix du provider de Cloud et de la plateforme de données NoSQL s’avère être structurant pour se lancer dans les premiers chantiers de ces projets stratégiques et procéder aux interfaçages avec le SI existant. »

Débuter par une solution Cloud est un choix pertinent

En optant pour une solution Cloud, les entreprises choisissent une architecture hybride avec d’un côté le SI, de l’autre l’IoT, et au milieu des solutions de communication pour permettre les échanges. Via ce type d’architecture, les PME peuvent exploiter le potentiel de l’IoT tout en procédant à une intégration simplifiée à leur système d’information et en minimisant les investissements. C’est un premier pas vers l’intégration des données des objets connectés dans les PME. « Aujourd‘hui, seules les startups intègrent immédiatement l’IoT dans leur business model et donc dans le socle de leur informatique », souligne notre interlocuteur.

Une stratégie IoT doit être portée par la direction générale et la ou les directions métiers impliquées dans le projet. Toutefois, la DSI est un élément essentiel de son déploiement, car c’est elle qui a la responsabilité de la sécurité et de l’interopérabilité des solutions Big Data avec le SI.