IBM annonce les serveurs X, sur Intel Xeon 5500 ou 'Nehalem'

Réseaux

La salve des annonces ‘Nehalem’ se prolonge. Au tour de Big Blue d’annoncer de grandes ambitions

Après Dell, HP, Lenovo, il ne manquait plus qu’IBM, sauf à oublier Fujitsu Siemens, NEC et quelques autres encore…

Quelques heures avant qu’Intel ne donne le feu vert pour publier l’annonce du lancement de son processeur Xeon 5500, IBM a présenté à la presse son plan de bataille visant à lui redonner une place stratégique sur le créneau tant disputé des serveurs x86.

“Nous avons l’ambition de réoccuper une partie du terrain perdu‘ – a répété, en substance, Marc Villeneuve directeurs Systems X d’IBM France & Afrique du Nord et de l’Ouest.

Citant une étude d’IDC, les managers d’IBM France ont rappelé que le groupe n’a pas l’intention de laisser ce marché des serveurs ‘en volume’ à ses concurrents, HP et Dell notamment. Ce marché pèsera 57% du marché total des serveurs en 2010, soit environ 35 milliards de dollars (contre 6 à 7 milliards pour les mainframes).

Conséquence, Big Blue ne se contente pas d’annoncer des nouveaux modèles de serveurs ‘blades’ (lames). Il introduit une nouvelle architecture “X”, capable de “réduire les coûts d’exploitation très significativement”.

Trois nouvelles offres sont présentées:

– deux serveurs pour rack 19″: x3650 M2 et x3550 ME: ils doivent permettre de réduire les coûts d’énergie de moitié. Les performances en traitement des applications sont doubles de celles des systèmes précédents et les performances pour les process en virtualisation son également multipliées par deux ;

– le ‘BladeCenter’ HS22, capable d’accueillir deux jeux de ‘chipset’ Intel Xeon 5500 ; il reste compatible avec la ligne originelle des BladeCenters d’IBM introduite en 2002 ;

– le serveur de haute performance (HPC) iDataPlex dx360 M2 : il permet de faire migrer des serveurs HPC existants ou des ‘data centers’ x86 vers une architecture à très haute densité, supérieure de 50% à ce que permettent des châssis de serveurs 1U. Selon IBM, cette densité ainsi que la capacité de mémoire vive seraient 4 fois supérieures à celles de HP. Cette solution vise notamment les entreprises qui ont pris l’option “Nehalem IAP”.

Ces systèmes sont “multi-OS” ; il supportent aussi bien Windows Server Enterprise Edition (2008 & 2003) de Microsoft, que Linux Advanced Server 5

Virtualization de RedHat, avec VMware ESX Server 3.5.

IBM annonce également, comme “à venir”, la virtualisation “Hyper-V” de Microsoft, le support des bases de données Oracle et Microsoft SQL, ainsi que la BI (Business Intelligence) d’Oracle (Optimized Warehouse Initiative).

Côté administration/ supervision, IBM annonce de nouveaux outils, tels que IMM (Integrated management module) et UEFI (une nouvelle génération de firmware capable de se substituer aux précédents ‘Bios’, et aptes à adresser des tera-octets de mémoire. Et, enfin, un module ‘ToolCenter‘ permettant de rapatrier sur une console unique toutes les informations utiles: diagnostics, déploiements, mises à jour.

Par ailleurs, IBM annonce la possibilité, pour les clients ou prospects, d’accéder à une plate-forme de tests installée sur le site de Montpellier, pour des durées de 1 à 2 semaines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur