IBM ouvre un datacenter de 10.000 m2 plus vert que vert…

Logiciels

Dans le cadre de son projet ‘Big green’, IBM investit 350 millions de dollars dans le plus grand de ses datacenters – un géant vert, bien sûr…

Des bonnes intentions à la mise en oeuvre, il n’y a qu’un pas à franchir. Encore faut-il le faire… IBM a choisi : le futur des datacenters sera vert ou ne sera pas. D’où cette vitrine sur 10.000 mètres carrés, dont les deux-tiers en surélevé.

Ce sera le plus grand site d’IBM dans le monde. Il s’inscrit dans un vaste plan de concentration des datacenters – une réduction dans une proportion de 5 à 1 au moins – dont l’investissement total a été chiffré à un milliard de dollars.

D’où le côté gigantisme de cette opération, car les besoins en ressources informatiques ne diminuent pas. Bien au contraire.

A la clé, comme chez HP qui a entrepris la même initiative, il s’agit déconomie d’énergie, de réduction de coûts immobiliers, mais également de modernisation et de mise à niveau des systèmes.

C’est le site de Boulder dans l’Etat du Colorado -connu pour ses déserts et ses Canyons- qui a été choisi … En réalité, il ne s’agit pas d’une construction mais d’une vaste réhabilitation, un immeuble existant qui a été totalement ré-aménagé et transformé en centre de traitement “vert”. Coût estimatif du projet : 350 millions de dollars.

La démarche “écologiste” a commencé par cette option : recycler 65% des matériaux déjà existants.

Côté énergie, IBM déclare que le site “sera partiellement alimenté en électricité d’origine alternative, avec plus d’un million de kilowatts/heure par année fournies par des sources éoliennes – ce qui signifierait une réduction annuelle de consommation de dioxide de carbone d’un million de tonnes environ, soit plus d’un sixième de la consommation totale.

Pas encore de précisions sur la capacité prévue, le nombre de serveurs ou de systèmes qu’abritera ce jumbo-écolo datacenter.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur